Playlist estivale : Speech Debelle & Revolver

Article publié le 16 juin 2009
Article publié le 16 juin 2009
Musiciens de rue, hip hop à l’anglaise et french tombeurs sur la route américaine : notre été en chansons.

Mark Johnson – Playing for Change

©Playing for change/flickr

(playingforchange.com)L’idée est aussi simple que génial : un producteur de musique qui aime voyager, une passion pour la musique traditionnelle et une bonne dose d’idéalisme. Cela est apparu à Mark Johnson, un jour où un moine qui chantait dans le métro à New York lui a inspiré Playing for Change. Depuis, ce bienfaiteur de l’humanité fait le tour du globe, de l’Himalaya à Jérusalem en passant par la Nouvelle Orléans, à la recherche de musiciens de rue. Il mélange et réunit ensuite les classiques préférés des musiciens, et cela produit, à l’image du hit soul Stand by me, un travail en commun de la Californie au Venezuela en passant par Moscou. Cette recette fonctionne, si bien qu’entre-temps, un film documentaire a été réalisé.  Une fondation a également construit, entre autres, une école de musique à Guguletu, l’une des communes les plus pauvres de l’Afrique du Sud. Car Mark Johnson en est sûr : il est possible de construire un monde meilleur, et la musique peut en effet contribuer à la paix. Yes We Can !

Sortie : Juin 2009

Label : Universal

Speech Debelle – Speech Therapy

(Samuel Hicks Photoshot/myspace)

(myspace.com/speechdebellemusic)Lorsque l’on pense au hip hop anglais, c’est le projet de Mike Skinner, The Streets, et sa gueule d’effronté qui vient en tête. La chanteuse de 25 ans, Speech Debelle, est différente en tout point. Certes, elle partage avec son célèbre collègue l’authenticité et les « skills » qu’un vrai chanteur de hip hop doit avoir pour se faire respecter. Mais la Londonienne possède une délicatesse innée qui fait parfois plus penser à Lily Allen qu’à un rappeur endurci. Speech Therapy est imprégné d’une grande force et en même temps de quelque chose de doux qui dissimule de temps à autre le grand talent qui est à l’œuvre ici.

Sortie : Mai/ Juin 2009

Label : Big Dada/Rough Trade

Peter Broderick – Music for Falling From Trees

(Hanne Hvattum/myspace)

(Erased Tapes)Falling From Trees est une pièce de danse-théâtre de la chorégraphe londonienne Adrienne Hart. Cette œuvre contemporaine raconte l’histoire d’un homme qui suit une thérapie, et, mise à part une chorégraphie sophistiquée, une musique de scène adaptée était nécessaire pour illustrer ce combat quotidien pour la simple survie, à la recherche d’identité et de sens. Avec Music for Falling From Trees, l’Américain vivant au Danemark, Peter Broderick, a réussi le tour de force de créer une musique qui n’est jamais mise en avant pendant la représentation, mais qui peut également être écoutée seule. Cet album tranquille, dans lequel il n’y a qu’un piano et des instruments à cordes, est avant tout conseillé à ceux qui savourent le soir un bon vin rouge dans un intime tête-à-tête.

Sortie : 03 juillet 2009

Label : Erased Tapes 

Revolver – Music For A While

(http://www.myspace.com/popdechambre)

(EMI)Trois jeunes Français œuvrent pour briser le cœur des filles en Europe. Le groupe Revolver, du nom d’un album des Beatles, chante en anglais et fait toute autre chose que l’on ne retrouve pas forcément dans la musique française. Puisque leurs modèles ne sont que les plus grands musiciens de la scène américaine, tels que Bob Dylan, les Beach Boys et Neil Young. Dans les bons moments, cela ressemble vraiment à la musique idéale pour un voyage à travers le désert texan sous un ciel étoilé. D’autres fois, le trio court le risque d’être un peu trop mélodieux et kitsch, ce que le charmant accent français peut néanmoins faire disparaître.

Sortie : 19 juin 2009

Label : Delabel/ EMI