Playlist de la semaine : la sunshine pop

Article publié le 8 août 2015
Article publié le 8 août 2015

Parmi l'abondance de sous-genres que comporte la musique, la sunshine pop est celui qui compose le mieux la bande originale d'un été. Née aux États-Unis dans le milieu des années 60, cette branche de la pop music a irrigué l'Europe qui ne sait pas gênée pour présenter sa version des Beach Boys américains. Playlist qui fait splash.

Pologne : Czerwone Gitary

Considéré comme un des groupes les plus populaires de l'histoire du rock en PologneCzerwone Gitary serait l'équivalent des Beatles à l'est. La dizaine de membres qui a composé le groupe le long de son existence (qui continue) a beaucoup varié les genres mais au moins une fois, en 1968, « Les Guitares Rouges », ont donné au pays autre chose que la couleur anthracite à laquelle il a souvent été associé pendant l'ère communiste. À grands renforts de fleurs dans les cheveux.

Czerwone Gitary - « Kwiaty we włosach » (« Des fleurs dans les cheveux »)

Allemagne : Beagle Music Ltd

Beagle Music Ltd., c'est surtout un projet. Un projet fou mené par deux godelureaux dans un pays qui tire souvent la gueule en plein milieu des années 1980. Holger Julian Copp et Hanno Harders décident en effet de produire plusieurs jingles de pub so kitsch, dont un spot publicitaire pour une marque de glace, Langnese. « Like ice in the sunshine/I'm melting away on a sunny day ». Le morceau et le clip sont un amour de sunshine pop et le titre ne tardera pas à devenir un vrai single, qui atteindra la 10ème places des charts allemands.

Beagle Music Ltd - « Langnese Ice Cream » 

Italie : I Dik Dik

On ne s'emmerde vraiment jamais dans la Botte en plein été. I Dik Dik, né à la faveur d'une espèce d'antilope, le sait bien et cheville ses principaux succès au rythme des reprises. Procol Harum, Rod Stewart et The Mamas and the Papas, sommité américaine de la sunshine pop dont le titre phare « California Dreamin' » donnera donc « Sognando California ». 

I Dik Dik - « Sognando California »

France-Belgique : Lio

Avant d'être modèle, la femme d'Alain Chamfort et membre du jury de La Nouvelle Star, Lio a été une enfant. En 1979, à 16 ans, la jeune belgo-portugaise crève l'écran avec « Le Banana Split », composée par le Français Jay Alanski. Chanson de nymphette aussi insupportable qu'équivoque, elle incarne surtout un autre versant de la sunshine pop qu'on appelera Bubblegum pop et projette l'image de la collégienne en jupe qui claque ses bulles de chewing-gum adossée au flipper. Autres temps, autres moeurs.

Lio - « Le Banana Split »

Écosse : Belle & Sebastian

S'il n'apparient pas strictement au genre, le groupe écossais Belle and Sebastian flirte beaucoup avec la sunshine pop. La chanson-titre de leur troisième album en est un bel exemple et marque un virage presque puritain dans le parcours de la formation vénérée par les twee. Mais en vrai, The Arab Strap (la sangle arabe, ndlr) viendrait de la même famille de sex-toys que l'anneau pénien. Estivant, choisis ton camp.

Belle and Sebastian - « The Boy With The Arab Strap »