Play-list de la semaine : Amours d’été.

Article publié le 18 septembre 2015
Article publié le 18 septembre 2015

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Ecoutez-la avec votre "amour" d'été avec qui vous avez passé de bons moments dans des endroits plus ou moins exotiques, ou avec votre âme sœur, avec qui vous allez passer le reste de votre vie... Quoi qu'il en soit, Cafébabel a fouillé dans son répertoire de musique européenne pour votre playlist d'Amours d'été. Par contre, Grease ne fais pas partie de la liste.

Nick Mulvey, I Don’t Want to Go Home (Je ne veux pas rentrer à la maison)

Chanson avec l'ambiance de fin d'été,«I Don’t Want To Go Home» parle de voyager, de la vie pendant une tournée et de passer du temps avec l'amour de sa vie. Vraisemblablement, le jeune marié Mulvey parle de sa compagne et membre du groupe, Isadora. Le clip a été filmé en juillet 2014 en Australie, pendant une tournée de cet ancien membre du groupe Portico Quartet .

Erlend Øye, Garota 

Nous sommes transportés au milieu d'une histoire tout à fait plausible: un gars rencontre une fille. Malheureusement, cette fois-ci l'amour sera éphémère. Erlend Øye, ancien membre du duo norvégien Kings of Convenience, fait son apparition en solo avec cette ballade : cette classique histoire d'un coup de foudre semblait intéresser Øye personnellement. Il craque pour une fille sud-coréenne (le clip a été tourné à la capitale, Séoul) qu'il appelle garota» (« fille » en portugais). Une passion cosmopolite dont les routes sont destinées à se séparer: "La vie est longue, et le monde est petit / Nos chemins finiront par se croiser". Peut-être l'été prochain?

My Dear, Standing in This Dream

Les My Dear vont toujours de l'avant, même dans la vie quotidienne. Cet électrique duo français est formé de Raw Man (Romain Seo) et sa femme,Blanche (Cabanel Seo). Dans leur travail, ils créent souvent une ambiance romantique et rétro, explique notre éditeur français Matthieu. "La caméra 16 mm suit une fille qui fait du skateboard, tout au long de ce qu'il semble être un front de mer californien. On dirait une insouciante lune de miel, dans laquelle "il" filme pendant qu' "elle" fait du skate entre le soleil, les palmiers et les plages". California Dreamin'

Die Ärzte, Sommer, Palmen, Sonnenschein

Ce célèbre groupe de Berlin, Die Ärzte, est une institution en Allemagne. Nous avons sorti de leur album de 1989Die Ärzte früher!, cet «air joyeux" qui regorge d'ambiance estivale et de consonnes. Un homme, seul, prend un bain de soleil sur la plage. Mais il ne peut pas vraiment profiter de cet été sans la femme qu'il aime: "Avec toi, tout cela aurait été beaucoup plus beau." Au cours d'une performance en direct en 2011, Die Ärzte a essayé d’actualiser la chanson, l'amenant dans le troisième millénaire: le «walkman» de la chanson originale est devenu un "lecteur MP3", et au lieu d'un «milk-shake», notre amoureux de la plage boit du "RedBull".

Spots publicitaires d'Estrella

"Du' gust' is megl' che uan". Apprenez de Stefano Accorsi (sans barbe) dans une ancienne annonce de TV (autres étés, autres approches). Pas difficile d’être d’accord: deux bières (et deux filles) en valent mieux qu'une. Ce spot de la bière espagnole Estrella (avec le morceau joué par un groupe indie suédois, Billie the Vision and the Dancers) suit l'été d'un jeune homme en vacances à Formentera. Les deux filles qu'il a rencontrées ne le laissent jamais seul (on ne sait pas trop pourquoi), en répétant "ce soir, ce soir... Je veux être avec toi, ce soir"; et entre excursions en bateau, clins d'œil et des bikinis que l'on enlève (trop de fois), les vacances sont déjà finies. Avec seulement une gorgée de bière.

Budka Suflera, Jolka Jolka pamiętasz

Une vieille chanson d'avant la chute du mur de Berlin, 1982 pour être précis. C'est une histoire d'amour d'été d'antan, qui avance lentement entre la chaleur et l'ennui d'une petite ville. En plus, avec une femme mariée, c'est une de ces relations "impossibles" que la société voit d'un mauvais œil. "L'amoureux est comme un voyageur légendaire," dit notre éditeur polonais Pia. "Soudain, il passe de l'étreinte chaleureuse de son aimée à la cruelle lumière de la journée." Chanson à écouter de préférence sur cassette dans une Polski Fiat 126.

Brunori Sas, Guardia '82

Brunori Sas, à l'origine Dario, n'est plus une découverte puisqu'il avait fait ses débuts en tant que chanteur et compositeur-interprète en 2009, avec son Vol. 1 . Cette chanson tire son chapeau à un style rétro qui remonte à 1982, année «glorieuse» de Pertini et Bearzot. Brunori (né en 77), qui, "ignorant cela, ignorait tout», faisait alors des châteaux à la plage de Guardia Piemontese, dans sa Calabre natale, "avec une petite pelle, un petit seau / et une casquette sur la tête." Il ignorait, sur l'amour, qu'il devrait encore attendre dix ans (et les douleurs de la croissance) avant que quelque chose arrive entre lui et cette petite fille qu'il avait vue fugacement sur le bord de l'eau. "Le 31 août / il y a une histoire qui commence / et un été qui dépérit."

Flavio Giurato, Orbetello

Flavio Giurato est un auteur-compositeur indépendant. Il est inconnu pour la plupart et assez difficile à suivre, car il laisse passer de très longs intervalles - pour employer un euphémisme -entre ses enregistrements. Dans Orbetello, (Il Tuffatore, 1982) ce qui ne semblait être qu'une rencontre éphémère lors d'un tournoi de tennis d'été sous le Libecciata (vent italien), deviendra un puissant morceau grâce à son imagerie poétique. Une voix grave, qui "crie" presque, teint l'histoire d'irritabilité: "Et toi, tu conduis la nuit où je t'appelle mais personne ne répond", laissant après la place à la musique sauvage de la suiteOrbetello ali e nomi.