Pistonné

Article publié le 27 juillet 2005
Article publié le 27 juillet 2005

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Quand certains travaillent dur et grimpent les échelons à la sueur de leurs fronts, d’autres bénéficient d’un coup de pouce de la bonne personne au moment opportun. Mais évitons ici la trivialité du mot « népotisme ». Utilisons plutôt un bel euphémisme, après tout nous n’avons que l’embarras du choix. En Grande-Bretagne, par exemple, « to pull strings », c’est-à-dire tirer des ficelles, et avoir des amis haut placés, « friends in high places » -pas nécessairement des montagnards- vous seront profitables. Pour réussir, un Allemand préfèrera tenter sa chance en prenant de la « Vitamin B ». Rien à voir avec la diététique, le « B » se rapportant dans ce cas à « Beziehungen » (contacts). Quant au Français, s’il se retrouve en haut de l’échelle hiérarchique grâce à ses connaissances plus que par son mérite, il vous dira simplement qu’il a été « pistonné ». Toutes ces subtilités n’y changent rien : l’important n’est pas ce que vous savez, mais qui vous connaissez