Pièce agricole de tracteur - Le Fordson Major

Article publié le 22 décembre 2016
Article publié le 22 décembre 2016

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le Fordson Major : l’incarnation de la modernité

Un article que j'ai vraiment apprécié sur le domaine des tracteurs et évidemment des pièces agricoles. Pour les amateurs d'engins agricoles, de pièces détachées et d'usures ainsi que tout le reste appartenant au matériel agricole, vous êtes tombé sur le bon article. Aujourd'hui on ne parlera pas de Massey Ferguson, ni de John deere ou encore Case IH mais bien de Ford !

Bonne lecture

Un article que j'ai vraiment apprécié sur le domaine des tracteurs et évidemment des pièces agricoles. Pour les amateurs d'engins agricoles, de pièces détachées et d'usures ainsi que tout le reste appartenant au matériel agricole, vous êtes tombé sur le bon article. Aujourd'hui on ne parlera pas de Massey Ferguson, ni de John deere ou encore Case IH mais bien de Ford ! Bonne lecture

Les débuts laborieux d’Henry Ford

L’histoire d’Henry Ford et la mécanique commence en 1893 avec la création d’un moteur à essence. Mais Henry Ford est un entrepreneur et veut lancer sa propre société. Après deux échecs, c’est en 1903 avec la Ford Motor Company qu’il se lance réellement. En 1907, Ford élabore son premier prototype de tracteur équipé d’un moteur à essence, le Fordson F, tracteur qui sera commercialisé 10 ans plus tard par la filiale Ford & Son, spécialisée dans la fabrication de tracteurs agricoles.

En 1938, Henry Ford décide de s’associer à Harry Ferguson, autre acteur montant du machinisme agricole de l’époque, pour développer ensemble la gamme Ford-Ferguson qui se déclinera en 3 modèles le 2N, le 8N et le 9N.

Puis pour faire face à la concurrence venue d’Angleterre, la fialiale britannique Ford Motor Company décide d’apporter une touche de modernité à ces modèles donnant ainsi naissance au Fordson E27N Major. Ce tracteur était produit dans l’usine de Dagenham et était couramment appelé « Fordson Major ».

C’est plus tard, lorsque le modèle Major a été introduit sur le marché que son prédécesseur a pris la désignation « E27N » pour ne pas être confondu avec ce nouveau modèle.

Les caractéristiques du Fordson Major

Le Fordson Major fut produit entre 1952 et 1958 en trois versions, toutes avec le même bloc moteur et le même vilebrequin. La version diesel a un alésage plus élevé que les autres versions, raison pour laquelle sa cylindrée est plus importante.

Ce modèle devenu très populaire possède une boîte à trois rapports et un démultiplicateur à deux rapports, qui se traduit en six vitesses avant et deux arrières. Malgré son système hydraulique et un attelage trois points, il manquait, au début, le contrôle de terrage.

Ci-dessous vous trouverez les caractéristiques principales du Fordson Major.

Moteur :

Type moteur :

À essence

À gasoil

Diesel

Cylindres

4 en ligne

4 en ligne

4 en ligne

Cylindrée

3260 cm3

3610 cm3

3610 cm3

Alésage

95 mm

100 mm

100 mm

Course

115,01 mm

115,01 mm

115,01 mm

Taux de compression

5,5

4,35 – 4,62

16

  • Ordre d’allumage (moteurs à essence et gasoil): 1-2-4-3
  • Embrayage : mono-disque à sec, diamètre 256 mm
  • Pompe d’injection : course du piston 7 mm par 7 mm
  • Vitesses : 6 avant, 2 arrière

Contenances :

  • Carter moteur : 6,816 litres
  • Carter de la boîte de vitesses: 20,43 litres
  • Carter du pont arrière: 41 litres approximativement
  • Réservoir à combustible : 68,25 litres (moteurs à essence et diesel) – 63,70 litres (moteurs à gasoil)
  • Système de refroidissement : 20,43 litres

Dimensions :

  • Longueur hors-tout : 3,3 m
  • Largeur hors-tour : 1,6 – 2,1 m
  • Hauteur au volant : 1,6 m
  • Empatement : 2,02 m
  • Poids : 1979 kg (essence), 1988 kg (gasoil), 2006 kg (diesel)
  • Roues avant : 6,00×19
  • Roues arrière : 11,00×36 ou 9,00×36

Ce beau modèle est très apprécié par les collectionneurs et même les agriculteurs qui sont encore nombreux à utiliser cette puisante machine pour leur travail.

Source : https://leblogdutracteur.com/2016/12/21/3849/