Parole de blog

Article publié le 12 juin 2006
Article publié le 12 juin 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Voyage au cœur des blogs européens où le débat à propos de l’Europe, ses institutions et ses protagonistes fait rage.

Sarcastiques, irrévérencieux, ironiques, politiquement corrects ou incorrects : il y en a pour tous les goûts. Les blogs sont le visage non institutionnel du célèbre plan D comme « Dialogue, Démocratie, Débat » lancé en 2005 par les stratèges en communication de l’Union pour tenter de remédier à l'eurscepticisme ambiant. Le dialogue est là, certes. Mais reste surtout virtuel. Et pourtant, c’est la démocratie ou mieux l’e-démocratie qui voyage le mieux sur le net. La planète blog reste ouverte à ceux qui critiquent le manque de démocratie des institutions européennes mais aussi à ceux qui veulent partager en ligne des suggestions ou des potins. Dans la blogosphère, on parle de l’Union européenne avec un mélange d’enthousiasme et d’irrévérence. Quelques blogs sont même devenus le terrain idéal pour expérimenter les nouvelles formes de journalisme.

Paroles de bloggeurs

« Les blogs critiquent beaucoup plus l’Europe que les médias traditionnels, » telle est l’analyse qu’en fait Nicolas Dell’Arciprete, bloggeur italien et assistant parlementaire à Strasbourg. « Plutôt que de réfléchir à des concepts comme la fameuse ‘pause de réflexion’, les blogs visent à personnaliser et donner un visage aux idées. Malheureusement, la maigre transparence de l’UE ne les aide pas. Pourtant c’est peut-être grâce aux blogs que nous saurons si tel président de la Commission a été stagiaire au Berlaymont [nom du bâtiment donné à la Commission européenne à Bruxelles] ».

En Pologne, l’enthousiasme pour l’Europe a peu à peu laissé place au scepticisme et aux complaintes. Marysia Amribd qui décrypte les humeurs de la Toile polonaise, souligne que « seuls quelques blogs polonais fournissent un diagnostic, les autres se contentant de commentaires généraux sur la crise de l’Union et ne proposant ni solution, ni alternative constructive. » Konstytucja, créé avant l’entrée de la Pologne dans l’UE en 2004, mentionnait déjà les aspects négatifs du processus d’intégration. Chmureczka est un exemple de la manière dont l’Europe tombe dans le piège de la vie quotidienne : son auteur utilise le blog comme un journal intime et avoue son ennui face aux grands discours de l’UE.

Entre info et débats

Publius est un blog collectif rédige en français sur le thème très controversé de la Constitution européenne. La variété des points de vues affichés par les auteurs est le point fort de cette page. Si l'on s'intéresse aux coulisses de Bruxelles, il suffit de surfer sur le blog de Jean Quatremer, journaliste du quotidien Libération, en charge depuis plus de 15 ans des affaires européennes. L’objectif du blog est expliqué sans ambages par son auteur : « faire une chronique sur les grands et petits évènements liés à la vie de l’UE, donner de la substance à une aventure trop souvent perçue comme technocratique. » Des pages du Taurillon, très fréquenté par l’eurogénération, une autre revendication émerge : « celle de réserver une part suffisante du budget communautaire aux activités destinées aux jeunes. »

D'autres blogs comme Quoi de neuf en Europe ?, s’intéressent au droit communautaire, animés par la conviction qu’«il existe une réalité concrète cachée par les débats politiques sur le futur de l’UE : le développement d’un système de droit qui influe de manière concrète sur nos vies, un système semi conscient. » D'autres sites comme The road to euro et Samizdata entendent s'adresser à « des personnes dotées d’une perspective rationnelle et individualiste. » Tout un programme en prespective...