Parce qu'il a été un grand poète, Brassens !

Article publié le 28 octobre 2011
Article publié le 28 octobre 2011
C’est demain, le trentième anniversaire de la mort du dieu de la chanson française. Ne vous laissez pas tromper par des statistiques démontrant l’athéisme des Français : ils croient encore fort : en Brassens, en Gainsbourg, au communisme, que les Champs-Elysées c’est la plus belle avenue du monde...

« Il faut le reconnaitre !!! » - s’emporte mon collègue français dans la rédaction - « Il faut l’admettre. Brassens est un génie ! » C'est déjà demain, alors vite, et même aujourd'hui, on doit l’annoncer à l’Europe : Brassens est mort depuis 30 ans! ... Dieu est mort, mais pas en France.

Pendant que je regardais les yeux de mon ami, grands d’admiration pour l’idole puis fermés face à l’optimisme très moyen de ses collègues britannique, espagnol, polonais et allemand (ou le melting-pot de la rédaction centrale de cafebabel.com à Paris), je me suis rappelée d'une conversation très instructive que j’avais eu avec une enfant français de quatre ans. J’ai eu l’occasion de rencontrer la jeune demoiselle à une soirée que j’avais organisée pour mes amis dans mon nouvel appartement parisien, il y a quelques mois. « Ça te plaît ici ? » me demande-t-elle. Tout en pensant qu’elle parle de mon nouvel appartement, je lui réponds : « Oui, c’est très agréable et puis … », elle me coupe : « BIEN SUR, c’est un beau pays, LA France ». Point, fin de la discussion. Eh bien, vous n’avez pas entendu de Grand Poète Brassens ?!... Hmmm, j'ai envie de demander : « Gombrowicz, G o m b r o w i c z, non mais, vous n’avez pas entendu parler de Gombrowicz ?! »

Brassens et le succès

*Une des citations les plus connues du roman, Ferdydurke, de Witold Gombrowicz : « il a été un grand poète, Słowacki ». Słowacki c'est un poète polonais considéré comme un de plus grands. Gombrowicz montre qu'à l'école l’apprentissage de ce poète faisait l’objet d’un lavage de cerveau, dénonçant ainsi l’emprise de l’éducation sur nos manières de penser et de choisir.

Photo : (cc) amanda farah/Flickr; vidéo: Youtube