Orgasme en bronze

Article publié le 2 novembre 2005
Article publié le 2 novembre 2005

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Il y a quelques années, j’ai rencontré une Finlandaise qui m’a raconté une drôle d’histoire. Elle m’a dit qu’elle avait visité Amsterdam, la capitale de mon pays natal, la Hollande. Même si elle connaissait la réputation de la ville, la présence d’une statue consacrée à « Multatuli » l’a choquée. Pour la simple et bonne raison que multatuli signifie en finnois « je viens de jouir ». Pour les amateurs d’étymologie, ce multatuli venu du froid peut se traduire littéralement par « feu de la terre », une description figurant probablement parmi les plus poétiques de l’orgasme humain. Certes, des choses plus étranges que la présence d’un monument dédié à la jouissance peuvent être trouvées en plein cœur d’Amsterdam. Multatuli était en réalité un écrivain hollandais, plus connu sous le nom d’Eduard Douwes Dekker. Curieusement, son nom de plume veut dire en latin « j’ai beaucoup souffert »  (multa tuli). Alors peut-être s’agit-il d’une sculpture sur le septième ciel après tout !