Oh la vache !

Article publié le 9 septembre 2011
Article publié le 9 septembre 2011
« La vie donne des surprises, les surprises donnent la vie » raconte la chanson. Mais comment exprimons –nous ces expressions qui nous viennent instantanément lorsque nous regardons une photo d’Aznar ou de la Duchesse d’Albe en maillot de bain.
Ou lorsque encore nous savons que l’empoté de notre classe a été pistonné pour entrer dans une entreprise, qu’il est maintenant riche pendant que toi tu continues à faire des stages à 400 euros ?

En Espagne, ce « Dios mío » (« mon Dieu ») ou ni le tien ni le mien d’ailleurs, juste « Dios », « La Virgen » (« La Vierge »), ou encore un très sonore « mi madre » ou un bon « ostras » sont toujours les bienvenus quand ils surgissent à temps. Évidemment dans le domaine de la vulgarité personne n’est gagnant, mais nous avons décidé de ne pas mentionner ces dires …. Et quelles sont les expressions dans les autres pays ?

Les Anglais, comme toujours, font l’étalage de leurs modèles les plus raffinés y compris dans des situations des plus choquantes, ils ont d’ailleurs un « dieu » très présent. Alors, pour ne pas dire « God », ils optent davantage pour « gosh! » ou « golly! », euphémismes qui remontent au XVIè siècle, ou encore le très entendu « ». Revenons sur Terre, les Anglais utilisent « Goodnesssugar » (« sucre ») à la place de « shit » (« merde »). Finalement ça paraît facile… Ce n’est pas comme en Italie…. Accrochez vous car ça va décoiffer.

Ils possèdent une montagne d’expressions pour montrer leur admiration, à l’exemple de Berlusconi et ses déboires judiciaires. La plus connue « Mamma mia! » et à partir de celle-ci se décline toute une série de variétés selon la région, bien que la religion soit aussi un thème passe-partout. « Cess! », (abréviation de Jésus) en Sardaigne, « Oh Gesù mio! » et « Oh mio Dio! », sans oublier l’hommage à la Vierge « Oh Santa Maria Vergine! ». Les plus cultivés optent pour le « Oh perbacco » qui invoque le dieu latin Bacchus. Cependant, à Milan, on préfère s’auto-surprendre en dénommant le sexe féminin (les intéressés : chercher dans le dictionnaire).

Pour leur part, les Polonais ne se compliquent pas la vie. Les choses sont claires. Un simple « Jej » ou « Chryste » pour se référer à Jésus ou quelque chose de plus familier « Matko droga » pour « Mère de Dieu ». Les Allemands n’ont pas de mots en particulier, ils leur viennent des expressions vulgaires ….mais ils ont aussi des expressions plus raffinées qui font référence aux contes, aujourd’hui très à la mode. « Holla die Waldfee ! », qui fait référence à une fée des bois, appelée ainsi car le nom évoque un prince avant qu’il meurt. Ou encore, autre exemple, « Ach du grüne Neune ! » qui s’explique par la légende d’un restaurant. Toutefois, il semble que pour les expressions de surprise il n’y a rien de mieux qu’un Suisse, « Alter Schwede ! » (« vieux Suédois ») ou le traditionnel « Ach Du meine Güte! » (« Oh mon Dieu ») qui sonne tout autant que le classique « Oh la la » des Français. « Bigre » (atténuation de « bougre » qui signifie « bonhomme ») ou « Diantre » (dérivé de diable). Pourtant, un mot coïncide avec le vocabulaire allemand : « Saperlipopette », mot d’une passionnante histoire qui au final ne sert à rien d’autre qu’à blasphémer. Toutefois l’expression de prédilection des français vient du monde animal, à savoir « La vache ! ».

Dans tous les cas, si tu n’en a strictement rien à faire de toutes ces expressions, tu peux toujours exprimer ta surprise sans avoir forcément la bouche bée. Rappelle toi, il nous restera toujours un « wow ». Clair, concis et international.

Photo : © Henning Studte