Offline Dating : la drague, la vraie

Article publié le 7 août 2015
Article publié le 7 août 2015

Au XXIème siècle, les rencontres sont tout sauf faciles. Même avec l'accent britannique, le plus sexy du monde d'après un sondage de 2015. Alors pour son court-métrage, Offline Dating, l'écrivain et réalisateur Samuel Abrahams, nominé au Bafta, a envoyé son ami Tom (Greaves) en expédition dans l'est londonien pour faire des rencontres. Sans utiliser Internet.

cafébabel : Même si le film est joué par des « acteurs », cela nous ferait presque espérer que les réseaux sociaux n'aient jamais existé. Samuel, avez-vous déjà fait des rencontres en ligne ?

Samuel Abrahams : Non. Je peux cependant comprendre l'attrait pour ce genre de rencontre et pourquoi les applications de rencontres ont connu un tel succès. Le problème est que si nous ne prenons pas individuellement la responsabilité de la manière d'utiliser cette technologie, il est probable d'oublier comment rencontrer des personnes dans la vie réelle. 

cafébabel : Comme Tom, le protagoniste de votre court-métrage. Pourquoi les personnes devraient-elles cet été se mettre au défi de faire de vraies rencontres alors qu'il est si facile de trouver  l'amourette sur le Net ? 

Samuel Abrahams : Parce que c'est le seul moyen de te faire remarquer. 

cafébabel : Nous achetons en ligne, réservons nos vacances en ligne, lisons en ligne - pourquoi ne pas séduire sur Internet ?

Samuel Abrahams : Je ne raffole pas vraiment des achats en ligne, en fait je n'ai pas tendance à le faire sauf si j'y suis obligé. Il y a une énorme différence  entre se balader dans une librairie, qui a une sélection limitée mais concrète de vrais livres que tu peux  te procurer, feuilleter (et une vraie personne derrière le comptoir à qui tu peux concrètement parler) et naviguer continuellement sur Internet qui propose une ressource virtuelle illimitée, en cliquant sur « acheter maintenant ». Peut-être que les personnes devraient essayer de faire leurs achats dans de vrais magasins aussi.

cafébabel : À Londres, les personnes ont peur du contact réel dit une fille dans le film. C'est soi-disant le même cas à Berlin, Paris et dans toutes les autres métropoles européennes. Pourquoi ?

Samuel Abrahams : Beaucoup de personnes dans les grandes villes ont des vies très chargées. Leurs travails, leurs partenaires, leurs amis et la famille leur prennent tout leur temps. Même quand ils voyagent pour le boulot, on les retrouve en train d'écouter un podcast ou de lire. J'ai remarqué que j'ai commencé à marcher avec mes écouteurs sans rien écouter. C'est une très très mauvaise habitude car je le fais pour que personne ne m'embête. 

cafébabel : Pensez-vous qu'on a plus de succès lorsque l'on drague une fille au hasard ?

Samuel Abrahams : Peut-être. Je ne sais pas m'avancer sur les chances du succès, mais on est certainement plus drôle et plus spontané. Tom a rencontré un tas de nouvelles personnes et une nouvelle amitié s'est formée. Ce qui est incroyable. 

cafébabel : Quelle est votre pire phrase d'accroche ? 

Samuel Abrahams : Je n'en ai jamais utilisé. Je pense qu'en réalisant ce film, j'ai abordé quelques filles en disant : « Salut, je réalise un film sur ...»

cafébabel : Qui est le meilleur séducteur d'Europe et pourquoi ? 

Samuel Abrahams : Tom devrait être plutôt bon à cela maintenant.

Vimeo: Offline Dating par Samuel Abrahams