« Notre festival a été créé avant celui de Cannes »

Article publié le 4 juillet 2005
Article publié le 4 juillet 2005

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Dans un entretien avec café babel, le directeur exécutif du Festival International du Film de Karlovy Vary, Kryštof Mucha, nous explique pourquoi il ne faut en aucun cas manquer cet événement tchèque.

En quoi le Festival de Karlovy Vary peut-il se comparer aux autres événements cinématographiques européens ?

Bien que tous ces événements s’inscrivent dans la même catégorie, il ne saurait être question de faire rivaliser Karlovy Vary avec les festivals de Cannes, Berlin ou Venise, qui sont les plus grands au monde. Mais Karlovy Vary les talonne tous de très près. Ce qui fait l’originalité de Karlovy Vary, c’est le fait que ce soit un festival majeur et unique en son genre en Europe Centrale et de l’Est. Nous y accueillons des films et des professionnels du cinéma venus de Pologne, de Hongrie et de Slovaquie, ce qui en fait l’événement cinématographique le plus important de la région, et cela notamment grâce à une programmation qui va jusqu’à inclure l’Ukraine et la Lettonie. C’est l’occasion de présenter des films et des projets à des acheteurs venus d’Europe de l’Ouest ou d’Amérique, ainsi qu’aux représentants d’autres festivals. Imaginez que vous êtes un distributeur français et que vous ayez envie d’en savoir plus sur la production de l’industrie cinématographique des pays d’Europe Centrale et de l’Est. La seule façon pour vous d’avoir accès à cette information, c’est de vous rendre au Festival de Karlovy Vary, où tous ces projets seront présentés.

Le festival a-t-il beaucoup changé depuis la fin du régime communiste ?

La première édition du festival de Karlovy Vary a eu lieu en 1946. Il a donc été créé avant celui de Cannes. Mais durant la période communiste, il fallait qu’il se tienne un an sur deux à Moscou. C’est pourquoi nous n’en célébrons cette année que le 40ème anniversaire, au lieu du 59ème comme nous le devrions. Tous les festivals communistes étaient censés ne servir qu’un but de propagande. Pourtant, certaines personnalités, comme le réalisateur surréaliste espagnol Luis Buñuel, étaient ravies d’y participer. Un certain nombre d’Américains de gauche se sont également rendus au festival durant la période communiste. A l’époque un grand nombre de personnages intéressants avaient l’habitude de participer à cet événement mais à partir du moment où le régime communiste s’est mis à s’effondrer, plus personne n’a voulu venir à Karlovy Vary. Ce n’est que lorsque l’acteur et président du festival Jiri Bartoska et le directeur artistique Zaoralova y ont participé que les choses ont commencé à s’améliorer.

Est-ce qu’il est plus facile pour le festival de Karlovy Vary d’obtenir des subventions européennes depuis que la République tchèque a rejoint l’Union ?

Pas vraiment. Ce qui nous intéresse, ce n’est pas tant de présenter des films européens ; notre seul impératif est de présenter des films de qualité, et de ce fait nous n’avons guère de chance d’obtenir ces subventions. Mais nous aurons cependant la visite de Viviane Reding, qui est Commissaire européenne en charge de la Société de l’information et des médias, et nous tâcherons de trouver le moyen de coopérer avec elle.

En quoi l’édition 2005 s’annonce-t-elle différente des précédentes ?

Elle sera encore plus populaire et grandiose ! La salle de projection du cinéma aura 320 sièges de plus, ce qui fait 1500 billets de plus proposés à la vente. Nous avons également fait en sorte de faciliter encore plus l’accès à la salle de cinéma. De nombreux acteurs européens ainsi que des réalisateurs intéressants y participeront, et cette année nous attendons la visite d’un grand nombre de participants américains, dont Robert Redford et Sharon Stone. Et bien entendu, les films en compétition sont encore meilleurs et encore plus originaux…

40ème Festival International du Film de Karlovy Vary

République tchèque

Du 1er au 9 juillet 2005

http://www.iffkv.cz/?lang=en