New Europe 100 : l'espoir est à l'Est

Article publié le 28 novembre 2016
Article publié le 28 novembre 2016

À la lumière des événements récents, le scénario d'une division de l'Europe, au potentiel pourtant utopiste, semble aujourd'hui plus possible que jamais. Les résultats d'une nouvelle recherche vont cependant vous remettre du baume au cœur. Voici une présentation des meilleurs projets de New Europe 100 - un groupe d'individus d'Europe centrale et de l'Est qui s'apprêtent à changer le monde.

De la lutte qui se livre via les réseaux sociaux contre la désinformation sur la situation en Ukraine en passant par la création de manuels numériques interactifs de langue anglaise, quelque chose de génial se trame en ce moment sous la surface de l'Europe de l'Est. Pour la troisième fois maintenant, Res Publica, le Visegrad Fund, Google et le Financial Times ont fait front commun pour publier une liste d'innovateurs d'exception, disséminés de-ci de-là à l'est du Vieux Continent. Ces personnalités sont à l'initiative de nombreux projets dans les domaines social, politique, médiatique, culturel, scientifique, ou encore entrepreuneurial. L'idée est simple : faire connaître ces individus et construire pour eux (et pour nous) un réseau de travail et de collaboration.

Wojciech Przybylski, président de la fondation Res Publica, explique le projet comme suit : « Nous voulons raconter l'histoire d'innovateurs inspirants, créatifs, et socialement engagés d'Europe centrale et de l'Est. Notre région peut être fière de ses développeurs, entrepreneurs, scientifiques et gestionnaires culturels, qui jouent aujourd'hui un rôle moteur dans l'innovation et pour l'avenir ».

La réalité d'une campagne politique augmentée (via Youtube)

Overly, une application née de la collaboration entre Ainārs Kļaviņš et IR Magazine, donne un aperçu de ce à quoi ressemble un projet d'innovation : à l'aide des caricatures politiques publiées dans le magazine et de la technologie de réalité augmentée, il est possible de « pirater » n'importe quelle publicité politique dans les pays baltes. Cela donne non seulement la voix à une critique sociale ouverte et publique, mais aussi plus généralement la possibilité au consommateur d'interagir avec les publicités.

Plutôt que de bêtement rejoindre la vague populaire et dénoncer une politique du désastre – ce qui semble apparemment la norme en ce moment – il est important de garder à l'esprit que le changement est bel et bien possible. Parfois, il suffit juste d'un peu de motivation chez ceux qui ont une longueur d'avance.

Dans la grande liste des projets et individus remarquables, cafébabel en a sélectionné dix, chacun d'un pays différent, depuis la République tchèque jusqu'à l'Arménie :

___

Pour découvrir l'intégralité du projet, cliquez ici : www.ne100.org