my city - my canal : Oliver Ginsberg

Article publié le 24 juillet 2010
Article publié le 24 juillet 2010
Suite à un plan de rénovation prévu par la ville, les arbres aux abords du risquent d'être abattus. L'un des lieux les plus bucoliques de Berlin va en prendre un coup. Pour protester, Oliver Ginsberg et ses confrères misent sur un mode orginal de manifestation : la le poing levé en canoë. Pour terminer la série , voici l'interview, publiée en juillet dans , d'un activiste par comme les autres.

LandwehrkanalPaddelparade, my city - my riverBerlin Poche

L.S. : Pouvez-vous nous rappeler les raisons et les buts de votre action « Landwehrkanal für alle » ?

O.G. : Le but de la manifestation est assez simple : nous agissons en faveur d'une navigation à 0 émission de gaz sur le canal. Tout d'abord parce qu'il existe des alternatives aux bateaux à moteur et ensuite parce que ces derniers ont véritablement abîmé le canal au cours des 30 dernières années. A cause des vagues que provoquent les moteurs, les parois du canal s'émiettent petit à petit. L'histoire a pris un nouveau tournant il y a 3 ans, lorsque les autorités ont voulu couper tous les arbres le long des berges pour la rénovation. 

C'est ainsi que le mouvement a pris son essor ?

Oui. En 2007, les gens souhaitaient avant tout sauver les arbres. Leur possible disparition a rapidement mobilisé du monde. Une pétition a été signée par 20 000 personnes. Quelques arbres ont tout de même été coupés mais la majorité est toujours debout ! Pourquoi les arbres devraient-ils être les victimes des dégâts causés par les bateaux à moteur ? 

Les autorités ont-elles changé leur point de vue depuis le lancement du mouvement ?

La médiation est très lente entre les différentes autorités concernées, les habitants et les personnes mobilisées. Beaucoup sont déçus par le peu de résultats de ces discussions. Les autorités n'ont pas encore de concept concret pour la rénovation et ne font que des essais. Il n'y a pas de réelle vision à long terme. 

Quelle est l'histoire du Landwehrkanal ?

Le canal a évolué selon les époques et a connu de multiples changements. Le premier plan important du canal a été développé autour de 1840. A l'époque, Berlin était beaucoup moins étalée et le canal était la frontière de la ville. Il était entouré de verdure et nettement moins soumis aux diverses constructions. 

Quel est le programme de la « Paddelparade » ?

Cela dépendra bien sûr du nombre de personnes qui viendront... et du temps ! Quelques groupes joueront sur le « Solarboat », et tout le monde est invité à venir avec son bateau en plastique, canoë, aviron ou kayak. La parade démarrera du Urbanhafen et ira jusque Lohmühleninsel, où elle stationnera un peu avant de faire le chemin en sens inverse, accompagnée de musique et d'informations sur l'avenir du canal. 

Quelles ont été vos motivations personnelles ? Etes vous un berlinois de souche ?

Non, je ne suis par né à Berlin, mais je vis ici depuis 1982, donc je me sens tout de même berlinois. J'ai fait des études d'urbanisme, travaille dans le domaine du développement durable et, depuis un bon moment, le canal fait partie de mes activités. J'espère que nous continuerons à pouvoir mobiliser les gens en faveur de l'un des éléments majeurs de la ville. 

Propos recueillis par Louis Seiller