Mort de Lech Kaczyński: une tragédie nationale en Pologne

Article publié le 12 avril 2010
Article publié le 12 avril 2010

Le 10 avril au matin, le Tupolev présidentiel qui transportait le président Lech Kaczyński, accompagné de sa femme Maria et de personnalités hauts placées de l'État polonais, s'est écrasé, causant la mort des 88 passagers et des 8 membres de l'équipage. L'appareil a fini sa chute près de Smoleńsk (Russie). Après une quatrième tentative d'atterrissage, une des ailes de l'avion présidentiel a accroché un arbre, faisant tomber l'appareil au sol. Les conditions météoriques seraient à l'heure actuelle les principales responsables coupables de cet accident, mais le président russe Dimitri Medvedev a nommé une commission spéciale sous la direction de Vladimir Poutine pour examiner les causes de la catastrophe. Une enquête parallèle sera menée du côté polonais.

Lech Kaczyński se rendait à l'invitation du Premier Ministre russe Vladimir Poutine à la commémoration du massacre de Katyń perpétré en 1940 contre environ 22.000 officiers polonais faits prisonniers politiques par la NKVD (la police politique de l'Union soviétique). La rencontre promettait d'être un moment de réconciliation historique entre les deux pays, car Lech Kaczyński aurait été le premier président polonais à assister à la commémoration des massacres de Katyń, après la rencontre entre le Premier Ministre polonais Donald Tusk et son homologue russe mercredi. Ainsi la tragédie de Katyń restera pour toujours une de plus profondes blessures dans l’histoire polonaise.