Mort à la langue de bois !

Article publié le 15 février 2006
Article publié le 15 février 2006

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Les discussions se succèdent pour boucler un budget communautaire sur lequel plane toujours une ombre d’incertitude. Car les langues européennes aiment à manier l’euphémisme et privilégient souvent le langage politiquement correct afin de ne pas révéler certaines vérités. En Allemagne, on a pourtant pris l’habitude de désigner l’enfant par son nom (« Das Kind beim Namen nennen») alors qu’en France, on appelle un chat un chat. De même, en Espagne, pays qui bat tous les records européens en matière d’obésité infantile, on n’hésite pas à utiliser à foison les comparaisons gastronomiques : il faut nommer le pain, pain et le vin, vin (« al pan pan, y al vino vino»). S’agissant des confrontations sur le thème financier, les Irlandais en recourent à l’épée (« call a spade a spade »). Enfin, les Polonais, plus pragmatiques insistent pour que l’on appelle simplement les choses par leurs noms (« nazywa rzeczy po imieniu ») !