Mongol Rally : l'odyssée des cinglés 

Article publié le 20 septembre 2013
Article publié le 20 septembre 2013

Savourez une incroyable aventure au cœur de pays lointains et de cultures antiques, du centre de l'Europe jusqu'à la Mongolie des khans de la Horde d'Or. Parcourez routes dévastées et pistes terrassées, affrontant pannes et dégâts imprévus à chaque tournant. Votre véhicule ? Une voiturette de moins de 1000 cm3 sans GPS ni transmission intégrale... Bienvenue au Mongol Rally !

L'association The League of Adventurists International organise chaque année une course palpitante le long de la célèbre et ancienne « route de la soie » : le Mongol Rally. Il s'agit avant tout d'une course à but caritatif, et non d'un contre-la-montre avec des étapes, des parcours bien définis et un temps à battre. C'est une aventure au sens premier du terme. Le départ a lieu au même moment à Londres, Barcelone et Milan, tandis que l'arrivée se situe à Oulan-Bator, capitale de la Mongolie. L'itinéraire varie selon les équipes. Chacun choisit le « chemin » qu'il préfère : certains décident de traverser les steppes russes, d'autres de passer par la Turquie, l'Iran et l'Iraq. Seules conditions : ce marathon doit se dérouler sans l'aide d'un navigateur satellite et sans aucune assistance technique.

Plus de 14000 km de désert, entre l'Iran, le Turkménistan et le désert de Gobi, des routes à 5000 m d'altitude au Tadjikistan et au Kirghizistan, des steppes infinies au Kazakhstan et en Sibérie, des fleuves à admirer... Une aventure au-delà des limites, où l'unique objectif est la recherche de la liberté et l'aide aux populations locales, en interagissant avec ces dernières. Ah oui, j'oubliais : on ne dispose d'aucune assistance. Ceci, du moins, jusqu'à l'arrivée, où les véhicules sont réparés afin de passer avec succès le contrôle technique et d'être ensuite revendus en Mongolie, le tout dans un but caritatif. L'objectif est de reverser des fonds à des organismes et des associations en Mongolie et dans les autres pays traversés lors de la « course ».

Toutes les réparations ou pannes sont assumées et bravées par les seuls membres de l'équipe, ou avec l'aide charitable des populations locales. Il est donc conseillé d'avoir un véhicule fiable, mais beaucoup soutiennent que le meilleur voyage est celui au cours duquel on doit faire face à de nombreux problèmes techniques : c'est seulement ainsi que l'on entre vraiment en contact avec les gens du pays, et que s'instaurent des rapports réels. Sinon il suffirait de prendre un Land Rover avec GPS, 4 roues motrices, système ABS, ESP, HD, LCD et autres pour arriver à destination au bout d'une semaine, en dormant confortablement dans sa voiture. Mais où serait l'intérêt ? 

Si vous en avez envie et si vous êtes tombés amoureux de la petite voiture qui vous a accompagnés tout au long de votre voyage jusqu'en Mongolie, vous pouvez aussi décider de récolter des fonds dans votre pays, ou pendant le trajet, pour ensuite les redonner à une oeuvre de bienfaisance. Une partie de l'argent amassé pourra être réutilisée pour payer les dépenses assumées et le voyage du retour.

En 2013, lors de son parcours jusqu'au point d'arrivée, l'équipe Fagowi a visité pas moins de 40 pays ! (ils ont visité, dans l'ordre, les pays suivants : Grande-Bretagne, France, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Pays-Bas, Danemark, Norvège, Suède, Finlande, Russie, Estonie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Hongrie, République tchèque, Slovaquie, Autriche, Slovénie, Italie, Croatie, Bosnie, Monténégro, Albanie, Kosovo, Macédoine, Serbie, Roumanie, Bulgarie, Grèce, Turquie, Géorgie, Azerbaïdjan, Turkménistan, Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizistan, Kazakhstan et Mongolie).

Ce sont 6 jeunes anglais qui ont été les premiers à penser à une aventure de la sorte. En 2004, ils sont partis pour Oulan-Bator en voiture, et de fil en aiguille ils ont créé la League of Adventurists (littéralement, « Ligue des Aventuriers »). C'est à eux également que l'on doit toute une série d'événements similaires, tels que le World Cycle Race, un tour du monde en bicyclette, ou encore l'Ice Run, une course de 10 jours, assis sur une vieille moto Oural, à destination de l'unique lieu habité du Cercle Polaire Arctique, ce qui représente un total de 2500 km à parcourir sur la glace sibérienne.

Les frais d'inscription pour ce genre d'événements sont - plutôt - peu élevés. Il faut tout d'abord se procurer une voiture, même bas de gamme, mais pas trop vieille tout de même (sinon elle ne pourrait pas être vendue en Mongolie, qui est un marché émergent), puis payer l'inscription pour son équipe, ce qui équivaut à 525 £ (622 euros, ndlr) avant le début de la course et 630£ (747 euros, ndlr) une fois arrivé. Les passionnés de deux-roues peuvent également partir en moto : les frais sont moins élevés (il faut dépenser 675£ en tout pour participer), mais l'engin doit posséder une cylindrée de 125 cm3 maximum.

L'édition 2012 a vu participer pas moins de 879 équipes, celle de 2013 enregistre un nombre similaire. En 2014, le départ aura lieu le 19 juillet et l'arrivée restera en place du 9 au 30 août 2014.

Il est possible de s'inscrire jusqu'au 31 octobre 2013. Pensez-y !

Video Credits:  The Adventurists/youtube