Migrations Talks – Des conférences TED d’un nouveau genre

Article publié le 17 mai 2017
Article publié le 17 mai 2017

Un nouveau genre de « Conférences » est en train d’apparaître à Bruxelles, marquetées comme les « Migrations Talks ». Mais qu’est-ce qui les différencie ? Et qu’est-ce qui anime les gens qui les réalisent ? Cafébabel a mené son enquête…

Les conférences TED sont le phénomène du moment. Des dizaines de milliers de passionnés d’informatique, de scientifiques à la mode, d’intellectuels urbains, d’entrepreneurs qui ont réussi ou qui montent, et surtout les hipsters participent à ces évènements chaque année, dans l’attente d’idées révolutionnaires et inspirantes. Migration Talks voulait ressembler à TED, mais c'est finalement différent et surtout – indéfinissable.

Ce n’est pas une mauvaise chose. Ce qui a démarré comme une campagne de conférences à thèmes menée par Uphold Europe s’est transformé en une campagne publique en faveur des migrations qui visent aussi à façonner les politiques migratoires de l’Europe.

Les Migrations Talks sont pensés comme une plateforme pour ceux qui croient non seulement que le changement des politiques est la seule méthode viable pour gérer avec succès les nouveaux flux migratoires mais qui veulent aussi s’impliquer. Uphold Europe, un “groupe de pression pour la gestion de la migration”, comme ils se définissent eux-mêmes, visait à rassembler les experts, les activistes et les parties prenantes de haut niveau pour essayer de rendre le débat sur le sujet plus constructif. 

En décembre dernier, le #1 Migration Talks a accueilli l’ancien commissaire européen à l’intégration, l’inclusion sociale et à l’éducation Laszlo Andor, qui est aussi le fondateur et le président du think-tank Friends of Europe. La semaine dernière, le MT#3 a accueilli un panel de membres du Parlement européen issu de différents groupes politiques et des représentants du secteur d’activité, le conseil de l’Union Européenne ainsi que des Universitaires (Université de Cambridge). Ces événements permettent aux participants de présenter leurs idées pour l’amélioration des politiques migratoires à ceux qui peuvent les porter directement devant les preneurs de décision.

Le MT#2 quant à lui, a rassemblé six réfugiés, migrants et demandeurs d’asile qui ont partagé leurs histoires personnelles sur la façon et les raisons pour lesquelles ils ont quitté leur pays, comment ils ont atteint l’Europe et ce qu’elle a fait pour eux depuis lors. Cet événement a permis à au public de se rappeler de la réalité du terrain.

Même si les Migrations Talks ne seront jamais sur le devant de la scène et n’attireront jamais les conférenciers/ invités stars, ils sont plus structurés et ont un impact plus concret sur les sujets pour lesquels ils prêchent. MTalks veut de l’action et c’est ce qu’Uphold Europe veut « exploiter à fond », pour citer le Président Orange.

C’est un projet qui a réussi à attirer des centaines de participants à trois occasions différentes dans une ville pleine d’évènements et de conférences. Depuis la dernière en date, les premiers membres du Parlement européen se joignent au public, ce qui qui va significativement booster le pouvoir de lobbying d’Uphold Europe. Néanmoins, ce succès ne sera visible qu’une fois que les politiques de migration des Etats membres de l’UE intègreront le fait que la migration est un fait positif. D’ici là, notre travail ne fait que commencer.