Mick Jagger, conseiller spécial de l’UE

Article published on 22 septembre 2008
Article published on 22 septembre 2008

Warning, this article was the object of no review and is published in no group

La régulation de la vente de musique et de contenus multimédia sur Internet compte parmi les sujets de préoccupation majeurs de la Commission européenne. D’où l’idée de s’en remettre aux conseils de la rockstar Mick Jagger.

Mick Jagger, spécialiste musique à la Commission européenne

Le chanteur des Rolling Stones, Mick Jagger, a été nommé conseiller auprès de la commissaire européenne à la concurrence, Neelie Kroes. Il aura pour mission d’aider les autorités européennes sur le thème de la vente de musique et de contenus multimédia sur Internet. Mick Jagger fera partie d’un groupe de travail, piloté par Ben Verwaayen, par ailleurs directeur exécutif d’Alcatel-Lucent, qui rassemblera des personnalités issues de grandes entreprises multinationales, telles que le président d’Apple, Steve Jobs, le vice-président de Fiat, John Elkann, ainsi que celui d’Ebay, John Donahoe.

La contrefaçon de médicaments menace les pharmacies européennes

Les faux médicaments circulent de manière inquiétante dans l’Union européenne. Les mafias asiatiques, russes et moyennes orientales drainent par ce trafic environ 45 000 millions d’euros par an, soit un montant qui avoisine 10 % du chiffre d’affaires total de l’industrie pharmaceutique dans le monde. L’entreprise britannique Aegate a mis au point un système de détection des médicaments frauduleux, déjà utilisé avec succès en Grèce, en Italie et en Belgique. Un premier pas important vers la lutte contre ce problème crucial d’ampleur mondiale.

Les Européens préoccupés par le changement climatique

D’après le dernier Eurobaromètre, une large majorité des résidents de l’UE (75 % des personnes interrogées) considère le changement climatique comme un problème très sérieux. Plus encore, le réchauffement de la planète se classe au 2ème rang des problèmes mondiaux les plus critiques, uniquement devancé par la pauvreté et la faim dans le monde, et placé avant le terrorisme international.

Il faut mentionner également qu’une nette majorité des citoyens de l’Union considère que les grandes entreprises, tout comme les citoyens eux-mêmes, les gouvernements et l’UE ne sont pas assez impliquées dans la lutte contre le changement climatique. Interrogés sur les raisons qui entravent ce combat, 42 % des sondés estiment qu’il revient avant tout aux gouvernements, aux entreprises et aux industriels de prendre des mesures. 34 % aimeraient prendre des mesures, sans toutefois savoir ce qui pourrait être entrepris. 26% pensent pour leur part que modifier ses habitudes quotidiennes n’aurait pas d’impact réel sur le changement climatique. Enfin, 15 % jugent que le coût de telles mesures serait élevé, tandis que 9 % déclarent ne pas se préoccuper du réchauffement climatique.

EuroparlTV : la télé du Parlement européen

(Flickr/Freshwater2006) La semaine dernière a été marquée par la diffusion des premières images d’EuroparlTV, la nouvelle chaîne de télévision sur Internet du Parlement européen, d’ores et déjà auréolée d’un record : elle est la première chaîne à proposer sa programmation dans plus de 20 langues. EuroparlTV se compose en réalité de quatre chaînes : Votre Parlement destinée à toute personne désireuse de suivre l’actualité des politiques adoptées par l’assemblée ; Votre opinion qui permet de relayer l’avis des citoyens et qui offre la possibilité interactive d’introduire des contenus créés par les utilisateurs eux-mêmes ; Jeune Europe destinée aux enfants en âge d’être scolarisés, futurs électeurs ; et enfin Parlement en direct qui propose la couverture en continue des principaux débats des sessions plénières, avec des liens vers les archives audiovisuelles des sessions précédentes, le programme des mois à venir, les activités des commissions, etc.