Menu végétarien : les classiques revisités sauce soja

Article publié le 16 décembre 2008
Article publié le 16 décembre 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Porc, agneau, dinde ou poisson : pour les végétariens (ou végétaliens), le repas de fête standard est un vrai cauchemar. Pourtant, il y a mille recettes aux légumes, de l’entrée au dessert. Idées made in Italia.

Des « crostini » comme amuse-gueules 

Pour commencer, quelques amuse-gueules aussi indispensables qu’exquis. Une quantité d’aliments se prêtent à la friture, pas seulement le poisson. Une friture de légumes de saison (car respecter la nature, c’est surtout respecter son rythme), ouvrira votre festin tout en saveurs. Réalisez des beignets de pommes de terre ou d’artichauts, des crêpes à la farine de maïs ou encore de pois chiches. Autant de recettes faciles à préparer et qui accompagneront à merveille un bon vin rouge. Vous pouvez également opter pour des « crostini », des tranches de pain grillé agrémentées de champignons sautés à l'ail et au persil, de tapenade d'olives vertes ou noires et, si vous n’êtes pas végétalien, de fromages aux herbes. 

Soja à toutes les sauces

(xurde/flickr)Pas de gueuleton digne de ce nom sans entrée. Les possibilités sont innombrables. Surprenez vos invités en leur proposant des paupiettes de chou noir toscan farcies d’un mélange de riz blanc, de trévise et d’orties. Cela vous semble compliqué ? En fait, pas du tout. Cette entrée se prépare facilement et ne vous ruinera pas. N'hésitez pas à revisiter les classiques en servant une lasagne à la bolognaise de soja. Si, pour vous, respecter la nature des aliments est essentiel, vous ravirez vos convives en les régalant d'un plat de pâtes (des « rigatonis » ou encore des spaghettis de farine de riz ou de soja) aux légumes (carottes, brocoli, feuilles de chou noir toscan, que vous relèverez de pignons de pin et de câpres). Pour le plat de résistance, laissez-vous inspirer par le soja et ses dérivés. Pourquoi pas du seitan pané ou frit ou bien du tofu en sauce piquante ou aigre-douce ? Ou encore, restez simple avec un met pauvre mais roboratif (et anti-cancer) : du chou aux pommes de terre. 

Légumes secs, carnivore ou non

Les légumes secs doivent absolument faire partie de vos repas de Noël et de Nouvel An. En effet, dans la tradition italienne, ils portent bonheur et avec toutes les protéines qu’ils renferment, ce sont des aliments santé par excellence. Impossible donc de faire l’impasse sur les haricots en sauce, les pois chiches au citron ou les traditionnelles lentilles servies au réveillon de la Saint-Sylvestre. Que les plus carnivores d’entre vous n'oublient pas de les mettre au menu car ont dit qu’ils garantissent des rentrées d’argent au cours de l’année à venir. 

Recette : paupiettes de chou noir toscan au riz

Ingrédients :

(pablovenegas/flickr)4 grandes feuilles de chou noir toscan (de préférence les feuilles externes) Riz blanc et du riz thaï Une trévise ronde Une tasse de feuilles d’orties sauvages Sel, huile, oignon, carotte, céleri, curry, poivre noir, piment

Faire blanchir les feuilles de chou dans l’eau qui servira à confectionner le bouillon, en veillant à ne pas trop les cuire. Lorsqu'elles sont souples, sortez-les du bouillon, que vous laissez sur le feu. Dans une casserole à fond épais, faire revenir l'huile, l'oignon, la carotte, le céleri, le curry, le poivre noir et le piment et saler au goût. Une fois ce hachis rissolé, ajoutez la trévise et les orties hachées. Versez une louche de bouillon et, une fois le liquide évaporé, ajoutez le riz et laissez-le cuire à feu doux en remuant sans arrêt et en ajoutant progressivement du bouillon. Une fois le riz cuit et assez sec, formez-en des paupiettes que vous emballerez dans les feuilles de chou. Pour les plus gourmands, servez ces paupiettes avec une fondue de fromages.