Ménage de printemps

Article publié le 16 février 2009
Publié par la communauté
Article publié le 16 février 2009
MénageLessive, vaisselle, courses, cuisine, poussière et le mal-aimé nettoyage des sanitaires ! Les tâches ménagères sont régulièrement causes de disputes aux sein des couples. Un sondage Ipsos commandé par Mapa et Spontex ce mois-ci, effectué parmi 2009 personnes de plus de 18 ans en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Espagne, vivant à deux, fait le point sur la vie quotidienne dans quatre pays européens. Et le bilan n'est pas joyeux.

Sortir les poubelles et faire les courses

Car sans surprise, ce sont les Européennes qui effectuent la plupart des tâches relatives à l'entretien de la maison... En effet, même si sortir les poubelles et faire les courses trouvent grâce aux yeux de ces messieurs, 73% d'entre eux refuse de repasser, 67% de nettoyer les sanitaires, 61% de s'occuper du linge et 59% de nettoyer les sols. Fiona, après 23 ans de mariage confirme cette situation sur les ondes de France Info : « Laver, repasser, faire la vaisselle, passer l'aspirateur , la poussière... Mon mari ne fait rien à la maison, absolument rien. » Et les Britanniques seraient les plus nombreux à enjoliver la réalité. La majorité d'entre eux déclare effectuer 5,1 tâches parmi les neuf présentées (lessive, courses, nettoyage des sols et des sanitaires, vaisselle...) tandis que leur partenaire estiment qu'ils en effectuent 4,2 en moyenne. Et Fiona semble avoir renoncer à tout changement : « Il est toujours occupé à faire autre chose. A vrai dire, j'ai arrêté de demander, ça ne sert à rien de toute façon... »

Des Italiens peu investis...

Les Françaises de leur côté, sont 81% à exprimer leur mécontentement face à la répartition déséquilibrée des tâches ménagères. Mais paradoxalement, elles seraient 62% à penser que l'entretien du logement est un rôle qui leur revient... Les stéréotypes sociaux ne sont pas forcément là où l'on pense... En revanche, les Italiens interrogés ne vont pas à l'encontre de leur image. Ils seraient les plus récalcitrants vis à vis du partage des corvées et se placent en dernière position de tous les classements (lessive, vaisselle, nettoyage des sols et sanitaires...). Espérons que le changement vienne des jeunes générations car les tâches ménagères sont sources de dispute au sein de 49% des couples, 58% chez les plus jeunes d'entre eux. 45% des parents italiens déclarent cependant que leurs enfants les aident rarement. Alfonso, Italien marié à une Française confirme, laconique auprès de France Info. « La maison, c'est ma femme. Je ne fais pas « presque » rien mais bon... Je mets le linge dans le lave-linge, c'est pas mal.... » Et de continuer: « L'homme italien a la réputation d'être un macho, ce n'est pas un fait que je veux parfaire, c'est elle qui le fait, si ça lui plait à la femme... » De l'autre côté des Pyrénées, un changement notable semble s'opérer. Le macho ibérique lâcherait-il prise ? 77% déclare descendre les poubelles sans efforts, 76% serait des pro pour les courses, 58 % font la cuisine et la vaisselle. Le son de cloche du côté de leur compagne paraît légèrement différent. En effet ces-dernières minoreraient de 8 à 9 points les déclarations de leur conjoint.... On peut noter également que 75% des parents espagnols font participer régulièrement leurs progénitures aux tâches ménagères. Désormais, on pourra dire : allons enfants de la patrie le jour du récurage est arrivé !

Sources :

Observatoire européen des tâches ménagères au sein du couple – IPSOS (février 2009)Saint Valentin et les tâches ménagères ? Émission radio Tendance Europe – France InfoCrédit photo : Chris Dessaigne/FlickR

Johara BOUKABOUS