Mémé dans les orties

Article publié le 9 octobre 2009
Article publié le 9 octobre 2009
Pépé et mémé sont dans un bateau. Pépé tombe à l’eau… qui est-ce qui reste ?

« T’as un grand-père ? Envoie-le à l’Europe » (« Hast Du einen Opa, schick ihn nach Europa »). Les Allemands n’ont pas perdu leur sens de l’humour. Et ils n’ont pas tord ! Les vieux routards de la politique sont nombreux à remplir les rangs du Parlement européen. Après tout, il parait que « vieillesse » rime souvent avec « sagesse » ! Les Espagnols confirment : ceux qui appellent leurs retraités « jubilado » (même racine que « jubiler »), disent aussi « Sabe más el diablo por viejo que por diablo » : les diables sont malins grâce à leur grand âge. En somme, « ce n'est pas à un vieux singe qu'on apprend à faire des grimaces ».

Attention, entre les rangs des eurodéputés, l’ambiance peut vite tourner au vinaigre, surtout si l’on met à côté Français, Anglais et Italiens : de l’autre côté du Channel, l’expression « to teach one's grandmother to suck eggs » permet de faire comprendre à un voisin de pupitre un poil trop didactique, que merci, oui, on a bien compris (« t’es entrain d’apprendre à une grand-mère comment gober des œufs… ») Les Français, terre à terre, arrêtent tout net les discours qui sentent le mensonge à plein nez : « Faut pas pousser mémé dans les orties ». Comme le fait d’ailleurs l'expression italienne « Mia nonna en carriola » (« et ma grand-mère dans un fauteuil roulant ») ricanée dans un coin… ou l’allemand expéditif « Das kannst Du Deiner Großmutter erzählen » (« Je te crois pas, va dire ça à ma grand-mère ! ») Ces anciens, quelle autodérision !

En Europe, le problème, ce sont les pauvres… et puis les riches. Réduire les écarts de richesse, en voilà une belle mission pour nos retraités de la politique nationale qui se baladent entre Bruxelles et Strasbourg ? Entre les « babcią klozetową » polonaises, ces grands-mères « dames pipi » qui empêchaient, à l’époque communiste, qu’on vole le PQ des toilettes publiques, et les clochards « dziadować » (même racine que le mot « dziadek » qui signifie « grand-père »)… et les « silversurfers », un monde de différence ! Car oui, il y a des anciens aux cheveux d’argent (« silver ») qui surfent sur le Web. Alors que fait l’Europe ?