Melt'in Art : quand l'art rencontre l'Autre.

Article publié le 14 mars 2009
Article publié le 14 mars 2009
La société actuelle semble créer de grandes barrières sociales entre les individus. Ainsi, jeunes et moins jeunes, valides ou handicapés (physiques ou mentaux) communiquent rarement les uns avec les autres, même s’ils se côtoient.
De ce manque de partage naissent des sentiments négatifs, tels que la solitude, l’isolement, mais aussi des conflits et les manifestations d’une discrimination parfois violente. Par Cindy Vignolet

Melt’in Art est une association loi 1901. Elle a été créée en 2005 par des étudiants en psychologie et des professionnels du handicap et de l’art. L’association organise essentiellement des rencontres, notamment artistiques, par des œuvres composées et réalisées par des personnes valides ou handicapées, jeunes ou moins jeunes.

Nous utilisons l’expression artistique pour que chacun puisse exprimer ses sentiments, sa vision du monde. De tous ses points de vue, naissent plusieurs dialogues permettant de voir les ressemblances et les différences entre chaque « statut » de la société. Par la suite, ce partage des opinions s’effectue aussi auprès du public. La diversité cultivée des styles, des supports, des populations vise à faire en sorte que chacun puisse trouver sa place dans le projet et se sente concerné par les propos soutenus par les créations des participants. On apprend tous à se connaître, à partager, à construire avec les spécialités qui nous rapprochent et en oubliant les différences qui nous séparent.

L’art en lui-même n’est donc pas considéré comme un moyen thérapeutique, même s’il est avéré que ceux, qui pratiquent, en ressentent un plaisir, qui a des répercussions positives qur leur santé physique ou psychologique.

meltinart Le logo de l'association

En diversifiant les domaines artistiques (musique, chant, théâtre,…), ainsi que les genres abordés (rock, jazz,…), nous souhaitons offrir au participant la possibilité de créer une forme concrète de ce qu’il a envie de partager.

A côté de ces productions, l’association tient, à chaque rencontre, à ce que soient disponibles toutes les informations nécessaires sur les différentes populations participantes (adolescence, dépression,…), sur les prises en charge existantes (métiers autour du handicap,…).

Nous avons aussi souhaité développer des points de rencontres autour de jeux, de repas, afin que des dialogues interpersonnels naissent au milieu de la foule de personnes présentes.

Tout au long de l’année, des ateliers de création et de pratique artistique sont organisés par groupes de travail. A ce moment-là, les populations sont isolées les unes des autres afin d’adapter le travail au rythme et aux compétences de chacun. Cependant, quelques rencontres ponctuelles se font lors des ateliers, pour que de réels échanges interpersonnels aient lieu. La seule répétition générale a lieu officiellement le jour de la représentation. Suite à la journée, nous procédons à un recueil d’impressions, de souvenirs, d’anecdotes, afin, d’un part, d’améliorer toujours plus les rencontres d’une date à l’autre, et d’autre part, de créer un « dossier souvenirs » dont chaque participant peut disposer.

Par Cindy Vignolet