Meet My Hood : Amsterdam-Nord

Article publié le 25 novembre 2017
Article publié le 25 novembre 2017

Tout le monde parle de ce qu'était jadis Amsterdam-Nord, et de sa transformation, en bien comme en mal. Autrefois un quartier de pêcheurs, de commerçants et d'artisans, l'endroit est devenu le dernier moyen de fuir la foule du centre-ville. Avec l'afflux de nouveaux bars branchés et d'étudiants à la recherche de loyers modérés, le quartier parviendra-t-il à rester fidèle à ses racines ?

« Vous voyez ces vaches qui, au printemps, sont finalement relâchées dans la nature ? Celles qui n'arrêtent pas de sautiller et de faire des bonds de tous les côtés ? ». C'est l'impression qu'a Floor, étudiante de 25 ans, lorsqu'elle descend sur son vélo du ferry reliant Amsterdam-Nord au centre. Le quartier est un arrondissement situé au nord de l'IJ, le fleuve qui sépare le centre d'Amsterdam du nord de la ville. Qualifié de « Noord gestoord » pour plaisanter, expression signifiant peu ou prou « le nord délirant », le district autrefois considéré comme le parent pauvre d'Amsterdam est en train de se transformer en havre de paix par comparaison avec l'agitation des districts centraux.

L'arrondissement est facile d'accès, desservi par trois ferrys différents transportant piétons et cyclistes jusqu'à Amsterdam-Nord. À l'arrivée, le contraste est saisissant entre les styles industriel et résidentiel. Bien qu'il y ait toujours une impression d'authenticité qui se dégage des vieilles usines et des entrepôts datant de l'après-guerre, l'afflux de la modernité détonne avec le reste. Tout le monde parle de ce qu'était jadis Amsterdam-Nord, et de sa transformation, en bien comme en mal. Ce qui reste un quartier riche d'une culture locale et d'une certaine diversité est menacé par la vague de nouveaux développements qui prennent le pas sur les véritables racines du quartier.

Dans les années 1600, les marins, les artisans et les commerçants qui travaillaient dans l'industrie maritime vivaient à Amsterdam-Nord. Il était logique de s'y installer, puisque le quartier est proche du port d'Amsterdam et de l'IJ. Cependant, la démographie de la ville ayant considérablement augmenté au début des années 1900, Floor Wibaut a construit le Vogelbuurt à Amsterdam-Nord pour les gens à la recherche d'un loyer modéré. Au fur et à mesure, beaucoup d'industries importantes ont quitté l'arrondissement, et le quartier industriel du nord connu sous le nom de NDSM Werf est devenu une friche industrielle avec ses bâtiments à l'abandon et ses terrains vagues. 

Aujourd'hui, NDSM Werf a complètement changé. Les quais hébergent Ij-hallen, un marché aux puces mensuel qui se trouve être l'un des plus grands d'Europe. Le quartier accueille également des festivals de musique parmi les meilleurs de la ville, et se trouve désormais parsemé de bars branchés tels que PLLEK et Noorderlicht Café. Le contraste est frappant entre l'ombre du passé industriel d'Amsterdam qui plane encore à cause des restes du chantier naval de NDSM et cette nouvelle scène sociale effervescente.

Mais certains bijoux du passé d'Amsterdam-Nord sont intacts. Le Café Sluisje en est un parfait exemple. Il s'agit d'un « café brun » historique situé à proximité d'une écluse du canal au pittoresque Nieuwendammerdijk. Il y a quelques années, le bar a fermé après avoir fait faillite, mais il a revu le jour sous la forme d'une coopérative détenue par des locaux de la communauté. Bien que ses propriétaires aient hésité à accepter d'être filmés, ils ont beaucoup de choses à dire sur l'évolution d'Amsterdam-Nord. Ils partagent l'opinion de nombreux habitants qui n'arrivent pas à se prononcer sur le caractère positif ou négatif de ce changement.

Matìas, un Argentin de 45 ans qui travaille dans un restaurant d'empanadas près de l'authentique Pekmarkt d'Amsterdam-Nord (un marché ouvert trois jours par semaine), habite le quartier depuis cinq ans. Tout comme les propriétaires du Café Sluisje, il pense que l'évolution d'Amsterdam-Nord a eu un impact sur sa communauté à bien des égards. Tandis que certaines personnes tirent profit de cette vague de nouveaux habitants, d'autres souffrent inévitablement de l'embourgeoisement qui en découle. Il n'est pas inconcevable d'imaginer un Amsterdam-Nord méconnaissable dans 10 ans pour ceux qui y ont grandi.

Le mot des voisins

Les gens

Combien ça coûte ?

Les bonnes adresses d'Amsterdam-Nord

Café 't Sluisje (Nieuwendammerdijk 297) : Un mélange sympa de tradition et de modernité.

La Cocina Empanadas (Van der Pekstraat 93) : Empanadas fraîches et délicieuses, et chimichurri du tonnerre.

Café de Ceuvel (Korte Papaverweg 4) : Développement urbain unique et durable + bar + restaurant + espace de travail.

Oedipus brewery (Gedempt Hamerkanaal 85) : Bières artisanales dans une ambiance psychédélique.

EYE Film Institute Netherlands (IJpromenade 1) : À la fois un musée, un restaurant et un cinéma ; architecture et expositions modernes incroyables.

Pekmarkt (Van der Pekstraat) : Ouvert le mercredi, le vendredi et le samedi jusqu'à 17h. Produits frais néerlandais et nombreux visiteurs locaux.

Het Twiske : Nature sereine et havre de paix... parfait si vous voulez vous évader de la vie citadine.

Skatecafe (Gedempt Hamerknaal 42) : Bar contenant une véritable rampe de skate à l'intérieur. Parfait pour les nuits d'ivresse si vous souhaitez vous ridiculiser sur un skate. Prix abordables.

---

Cet article fait partie du projet de cafébabel, Meet My Hood, qui a pour objectif de faire découvrir les quartiers des principales villes européennes, en chantant. Si tu veux montrer ton quartier à la bonne lumière du jour, écris-nous !