Maisie Williams n'est pas seulement Arya Stark

Article publié le 22 avril 2015
Article publié le 22 avril 2015

L’actualité est chargée pour Maisie Williams, alias Arya Stark. Après la sortie de la saison 5 de Game of Thrones et son 18e anniversaire, sort cette semaine en Angleterre son premier grand rôle sur grand écran avec The Falling.

En attendant ce grand moment pour la jeune Maisie Williams, on avait gardé bien au chaud cette interview réalisée en février pendant la Berlinale (où on aurait pu faire plus de jeux de mots avec « Winter is coming »). À l'époque donc, Maisie ne passait déjà pas inaperçue dans les allées de Berlin et était sans contestation possible la vedette de la sélection « European Shooting Stars », ces futurs talents réunis lors de la dernière Berlinale en février. Maisie a même réussi à croiser Sibel Kekilli, sa collègue allemande qui joue Shae dans la série. L’engouement autour de la sortie du cinquième opus est venu confirmer que Game of Thrones est LA série du moment. Une série noire, faite de violence, de sexe, de trahisons et de luttes de pouvoir entre dynasties. Au milieu de ces trahisons et de cette hécatombe de personnages, Arya, la cadette de la famille Stark, qui, pour l’instant en tout cas, a réussi à tirer son épingle du jeu. Mais Maisie, du haut de ses désormais 18 ans, pense déjà à d’autres aventures et débute actuellement sur le grand écran avec le film The Falling où elle joue une jeune écolière dont la meilleure amie tombe enceinte, dans l'Angleterre des années 60.

Bande-annonce de The Falling.

cafébabel : Qu’est-ce qui vous rapproche personnellement d’Arya, votre personnage dans Game of Thrones ?

Maisie Williams : C’est quelqu’un qui dit ce qu’elle pense et, parfois, j’aimerais pouvoir agir aussi comme cela. C’est important de pouvoir donner son avis comme elle le fait plutôt que de rester en retrait pour ne brusquer personne.

cafébabel : L’histoire de Game of Thrones est très violente, notamment pour votre personnage, aviez-vous lu les livres avant de vous lancer dans cette aventure ?

Maisie Williams : Non, quand j’ai passé l’audition, j’avais 12 ans et je ne connaissais pas vraiment le projet dans lequel je me lançais. Les livres n’étaient pas vraiment appropriés à mon âge.

cafébabel : Autre épreuve difficile de la série : vous y perdez beaucoup de vos proches.

Maisie Williams : Oui, c’est dommage parce que ce sont aussi des acteurs avec qui on s’entend bien et qui doivent ensuite quitter l’aventure. On reste en contact évidemment, mais ce n’est plus la même chose quand on se voit plus sur le tournage. Et puis, à chaque saison, où je reçois le script, je me demande qui sera le prochain sur la liste, et si éventuellement ce n’est pas moi qui serai tuée.

cafébabel : Vous avez d’ailleurs tourné dans Le Mur de l'humiliation qui traite justement des problèmes de sécurité sur Internet.

Maisie Williams : L’utilisation d’Internet est extrêmement populaire et la question de la sécurité sur Internet se pose rapidement. Je voulais aussi montrer que ce qui est écrit en ligne est réel, cela peut blesser les gens.

cafébabel : Vous êtes vous-même extrêmement présente sur Internet avec plus de 800 000 followers sur Twitter, et le même nombre sur Instagram ou Facebook, que vous apporte ce contact avec le public ?

Maisie Williams : Je pense que c’est important de montrer que je suis Maisie, et pas seulement Arya que l’on voit à la télé. J’aime montrer ce que je suis, ce que j’aime faire. C’est vrai que parfois je suis un peu dépassée par tout ce qui se dit sur Internet. Mais c’est un choix que j’ai fait, je l’assume. Cette volonté de montrer qui je suis vraiment explique aussi le fait que je sois à la recherche de nouveaux personnages pour des scénarios de films. Pour pouvoir montrer les différentes facettes que je possède.

Maisie a 18 ans. Du coup, elle appelle les jeunes de son âge à faire la même chose qu'elle pour les élections : voter.

NDLA : certaines citations de cet interview ont été publiés en février 2015 pour le quotidien Ouest-France.