L’Union Européenne et le Kosovo

Article publié le 16 décembre 2007
Article publié le 16 décembre 2007
Le Conseil européen sur les Balkans occidentaux a eu lieu à Bruxelles le 10 décembre dernier. Il réunissait les ministres des Affaires étrangères et/ou européennes des membres de l’Union.
Le conseil a apporté les conclusions suivantes concernant le Kosovo : « des efforts importants doivent être accomplis pour renforcer l'État de droit, la politique de lutte contre la corruption et la lutte contre la criminalité organisée, ainsi que pour améliorer le dialogue entre les communautés. Le Conseil a rappelé qu'il est crucial de poursuivre la mise en oeuvre effective des normes pour le Kosovo, notamment en ce qui concerne la protection des minorités et celle des sites historiques et religieux. Le règlement de la question du statut du Kosovo facilitera la mise en oeuvre des réformes prévues. L’Union européenne continuera d'assumer ses responsabilités au Kosovo ».

A propos de la Serbie, le Conseil a rappelé que le paraphe de l'accord de stabilisation et d'association « reste subordonné à la coopération pleine et entière de la Serbie avec le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie ». Invitant, aussi, le pays à poursuivre ses réformes.

Vendredi, les chefs d’Etat ou de gouvernement de l’UE se rassembleront au cours d’un sommet à Bruxelles. Selon les agences, il semble que le sommet se prépare à déclarer que « le processus de négociations sur le futur statut du Kosovo est épuisé » et que l’Union est prête « à jouer un rôle de premier plan » concernant le processus sur la redéfinition du statut.

La déclaration d’indépendance des Albanais du Kosovo se fera, selon l’Unity Team, avant mai 2008 en coordination avec ses partenaires occidentaux. « A partir d’aujourd’hui le Kosovo entame des consultations intensives avec ses partenaires internationaux pour la déclaration de l’indépendance. Il nous tarde d’annoncer la date pour la déclaration d’indépendance  du Kosovo «  a déclaré le porte-parole de l’équipe Skënder Hyseni.

La Serbie a ouvert un « Bureau du Gouvernement Serbe » à Kosovska Mitrovica, dans le Nord de la province majoritairement peuplée de Serbes. Le bureau a été officiellement ouvert par le ministre du Kosovo et Métochie Slobodan Samardžić. Steven Schook, le numéro deux de la mission intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) a immédiatement réagi en annonçant que l’ouverture de ce bureau ne rentrait pas dans le cadre de la résolution 1244, que « c’est un acte illégal et inacceptable pour la MINUK », rapporte B92.com.

Le porte-parole de la Mission Alexandre Ivanko a affirmé au cours d’une conférence de presse à Pristina que « l’ouverture du bureau représente une provocation politique ». Il a précisé que la Mission en a informé le siège des Nations Unies à New York et est en mesure de répondre à un tel acte. « Nous attendons les réponses, mais nous travaillons à régler ce problème au plus vite » a-t-il dit, ajoutant que cette question doit être examinée entre la MINUK et le Groupe de contact.

Snejana Jovanovic http://www.kosovo.over-blog.net