L'UE encadre l’indépendance du Kosovo

Article publié le 25 février 2008
Article publié le 25 février 2008
Chômage, opportunités professionnelles et sempiternelle Traité de Lisbonne : voici les dernières nouvelles de Bruxelles, où tous les regards se tournent vers le petit Kosovo.

Services + formation = job

Où trouver un job dans les 10 ans qui viennent ? Dans les services, et de préférence, avec une formation. Dixit le Cedefop. Le Centre européen pour le développement de la formation professionnelle a en effet réalisé la première étude prospective sur les besoins de compétences de l’économie européenne d’ici 2015. Résultat ? Toujours plus de services, moins d’agriculteurs, moins d’ouvriers, et surtout, de moins en moins d’emplois non qualifiés (- 8,5 millions).

Chômage en baisse, salaires en hausse, moral mitigé

Le taux de chômage moyen dans l’UE continue de baisser, lentement, mais sûrement. Le taux de 7,7 % de l’an passé est tombé à 6,9 %, cette année. La baisse est encore plus nette chez les jeunes, passant de 16,5 % à 14,9 % en un an. Les salaires (coût horaire moyen), eux, augmentent en moyenne de 3,7 %. Néanmoins, il faut préciser que cette augmentation tient essentiellement au rattrapage des nouveaux Etats membres, qui enregistrent de fortes hausses. A l’Ouest, c’est plutôt la stagnation, et face à l’augmentation du coût de la vie, l’inquiétude règne et les grèves se multiplient, sur fond de crise financière…

Kosovo : reconnaître sans reconnaître ?

Pas plus le Parlement européen que le Conseil n’auront été capables de trouver une position commune sur la question de l’indépendance du Kosovo. Partagée entre les pays qui craignent que la reconnaissance du nouvel Etat ne déclenche une réaction en chaîne et ceux qui considèrent que le cas est unique – génocide oblige - et l’indépendance inévitable, l’Europe est néanmoins d’accord sur une chose : qu’on reconnaisse ou non le Kosovo indépendant, il faut encadrer le processus. Du coup, l’Espagne, qui se refuse à reconnaître la sécession, va quand même participer à la mission de l’UE sur place, dont l’objectif est d’accompagner …la construction de l’Etat kosovar.

Traité de Lisbonne : feu vert du Parlement

Finalement, le vote (ultra-positif) du Parlement européen sur le traité se sera déroulé sans incidents. Les députés anti-traité, qui s’étaient illustrés à plusieurs reprises ces dernières semaines en perturbant la séance par des cris et invectives avant d’en venir aux mains avec les huissiers, se sont cette fois-ci contentés d’une parade en jaune. Prochains épisodes : la Bulgarie, qui devrait voter la semaine prochaine, puis la Lituanie (avant le 9 mai). Pour le référendum irlandais, par contre, il faudra attendre jusqu’en mai, voire en juin.

Photos: travailleur secteur des télécommunications (trabajador250208.jpg ); Manifestants kosovars (Swifty/Flickr); Parlement européen, vue nocturne (Cédric Puisney/Flickr); A la Une : jeunes kosovars qui fêtent l'indépendance de leur pays (Swifty/Flickr)