L’UE aux petits soins pour les entrepreneurs

Article publié le 1 mars 2012
Article publié le 1 mars 2012
Par Léa Dehaudt Le conseil européen se réunit aujourd’hui à Bruxelles pour discuter de nouvelles orientations de politique économique. Les petites entreprises sont au cœur des préoccupations actuelles des institutions. Les chefs d’Etat et de gouvernement, réunis ce soir à Bruxelles, devraient discuter des nouvelles orientations de politique économique.
L’ordre du jour est la sortie de la crise, en promouvant la compétitivité et l’emploi.

Dans cet objectif, lors du précédent sommet de décembre 2011, les dirigeants européens avaient déjà considéré comme domaine d’action prioritaire la réduction de la charge réglementaire des petites et moyennes entreprises (PME) et des microentreprises. Les PME représentent aujourd’hui 99% des entreprises européennes et, selon la Commission, elles emploient les deux tiers des salariés du secteur privé. Les institutions européennes sont de plus en plus conscientes que la compétitivité des petits entrepreneurs, et donc leur capacité à créer de nouveaux emplois, est affectée par les obligations administratives qui pèsent sur eux.

La Commission est aujourd’hui aux petits soins pour les entrepreneurs, prévoyant des exemptions pour les PME dans beaucoup de ses propositions. Ce matin, le sommet social tripartite, réunissant les partenaires sociaux, a également insisté sur l’importance de soutenir les petites entreprises. Si le Conseil continue sur cette lancée ce soir, les entrepreneurs continueront pour sur à bénéficier de telles faveurs.