Littérature : les Napolitains mettent du coeur à l'ouvrage

Article publié le 24 novembre 2014
Article publié le 24 novembre 2014

À Naples quand les bibliothéques commençaient à fermer, les Napolitains ont réagi pour sauver la culture littéraire de la ville. Ciro Sabatino a fondé Io Ci Sto, une librairie créée pour le peuple, par le peuple. Reportage vidéo

La librairie vient tout juste d'ouvrir grâce à l'initiative de 350 Napolitains. L'idée ? Faire une caisse commune pour continuer à fournir les Napolitains en livres et payer les personnes qui y travaillent. À moindre coût, la culture reste accessible à tous. L'initiative sert surtout aux étudiants qui mènent une vie de plus en plus précaire ainsi qu'à redonner la vie à un quartier, devenu un véritable désert littéraire. 

CET ARTICLE FAIT PARTIE D'UN DOSSIER SPÉCIAL CONSACRÉ A NAPLES DANS LE CADRE DU PROJET  EU-IN-MOTION, LANCÉ PAR CAFÉBABEL AVEC LE SOUTIEN DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DE LA FONDATION HIPPOCRÈNE.