Limbo Unchained: Entrez dans un univers déjanté

Article publié le 12 mai 2017
Article publié le 12 mai 2017

Cafébabel Brussels a eu la chance d'assister ce jeudi soir au spectacle "Limbo Unchained" dans le cadre du Festival Kermezzoo. Un show haut en couleur qui ne manquera pas de vous émouvoir que ce soit pour vous faire sourire ou vous couper le souffle.

Mauvaise journée pour le Festival qui a ouvert ces portes depuis le 5 mai. En effet, c'est sous la pluie que nous arrivons pour découvrir un site plutôt désert. Ce temps typiquement belge a fait fuir la plupart des festivaliers et seuls quelques téméraires sont sur place. Mais cela ne retire rien au charme du site. Dans une ambiance à mi-chemin entre le festival musical, les apéros urbains et le cirque, le Kermezzoo nous accueille sur le site du Parc du Cinquantenaire surplombé par l'arc de triomphe.

A 20h, le site se remplit et tout le monde entre dans le plus grand chapiteau. A l'intérieur: atmosphère cabaret. Vous avez le choix : soit vous vous installez dans l'une des alcôves en bois en mode cosy, soit vous vous mettez à l'avant, près de la scène pour voir au mieux le spectacle. Première chose que l'on note, la musique. Une musique forte, d'ambiance, un peu hypnotique au rythme exotique. 

Le spectacle commence devant les yeux de spectateurs curieux car personne ne sait exactement ce qui va se dérouler durant les prochaines minutes. Certains parlent cabaret, d'autres de danses contemporaines, d'autres encore de show humoristique et les derniers font référence à des acrobaties spectaculaires. Un certain mystère entoure ce spectacle original. Eh bien, il y en a eu pour tout le monde. Le show est impressionnant par son éclectisme. On passe sans arrêt des rires aux exclamations d'étonnement. On rigole grâce à des numéros surprenants, qui retournent les stéréotypes de genre et autres avec un jeu d'artistes précis et plein d'autodérision. Ensuite, on a les mains moites, on tremble, on entend des "oooh", "aaah", dans la salle quand les acrobaties se déroulent. Plusieurs fois, on pense que les acrobates perdent le contrôle mais non, tout est calculé de manière très rigoureuse. Spectaculaire!

Les numéros s’enchaînent guidés par un fil rouge, les artistes nous racontent une histoire qui nous fait penser au « lac des cygnes ». Deux femmes, un ange opposé à la femme possédée, tentatrice et sensuelle. Tout ça ponctué par une musique envoutante, parfois romantique, parfois sexy, qui vous remue les sens. Un mélange d’électro rock acoustique très bien choisi par le musicien australien Mick Stuart.

« La musique était réellement bien choisie, propre à chaque numéro, elle a rythmé le spectacle de façon très juste » nous confie Alexandre, un jeune spectateur de 21ans. « Une amie m’a proposé de l’accompagner ce soir en dernière minute et je ne savais pas à quoi m’attendre mais je suis bluffé. Pas très adepte de ce genre de spectacle, celui-ci se démarque vraiment du lot par son côté contemporain, il remet ce genre au goût du jour » ajoute-t-il à la fin du spectacle.

On ne vous en révélera pas plus. Le succès du spectacle réside aussi dans sa part de mystère. C'est pourquoi, entres autres, toute photo est interdite durant le show. Si vous aussi vous êtes tenté de vivre cette expérience, le festival kermezzoo se déroule jusqu’au 21 mai avec beaucoup d’autres surprises à vous proposer.