L’Europe – réunie dans la banalité

Article publié le 17 mars 2010
Article publié le 17 mars 2010
Par Till Neumann (version originale en allemand) Traduction : Till Neumann « L’homo europeanus porte un jean Levi’s, des baskets Adidas et un pull H&M. Il travaille tous les jours, aime boire du café italien et rouler en voiture allemande », explique le photographe strasbourgeois Pascal Bastien.
Dans son exposition actuelle « Europa Europa » il tente d’éclaircir la question de l’identité européenne. Ses sujets sont des personnes simples dans leur vie quotidienne, des représentants de l’espèce homo europeanus, dit-il en rigolant. « Mes photos montrent des gens en train de faire leurs courses, au travail ou pendant leurs loisirs. Des gens tout à fait normaux en train de faire des trucs tout à fait normaux. Je montre ce côté de l’Europe car c’est ce qui nous relie, c’est la banalité, le quotidien. Sur ce point nous, les Européens, nous nous ressemblons beaucoup. »

Et Bastien y parvient effectivement grâce à ses photos prises entre 1991 et 2009 dans 18 pays européens. Un punk à la gare (Allemagne), une galérie marchande (Pays-Bas), une autoroute sous la pluie (France) : les nationalités des gens sur les photos sont difficiles à identifier.

Le visiteur de l’exposition peut tester sa connaissance de l’Europe en regardant les photos. Il y a pour chaque image des indications concernant le lieu et la date, mais les légendes sont à moitié pliées. Il faut les ouvrir pour voir les informations. On est donc poussé à se livrer à un petit jeu de devinettes, à vérifier si on parvient à deviner dans quel pays la photo a été prise. La réponse correcte est souvent difficile à trouver. Bastien en a conscience : « J’ai volontairement évité les clichés. Sur une photo par exemple il y a un Suédois en short et non en manteau sous la neige comme on aurait pu l’attendre. L’objectif est non seulement d’éviter les clichés, mais aussi de les casser. »

Au cœur de l’exposition, dix photos représentent des personnes attendant devant des passages piétons. Chacune prise dans un pays différent, le photographe met ainsi les Européens face à face. Même situation, autre pays. L’attention est avant tout attirée par l’une de ces photos montrant un groupe de passagers attendant au bord de la rue où est écrit : « Look left ». Quelques-uns des piétons regardent à droite, d’autres tout droit ou à gauche. Les Européens savent-ils tous où sont la gauche et la droite ? Bastien rétorque: « Les gens sont dans un mouvement, et tout à coup devant un passage piéton ils s’arrêtent (à part en France et en Belgique ou ils continuent à marcher). On peut les voir, face à nous, comment ils sont habillés, ce qu’ils portent, comment ils sont. Là, c’est l’Européen type qu’on peut saisir. »

L’exposition est présentée dans le cadre du festival Traduire l’Europe à la Médiathèque André Malraux. Elle dure du 2 février au 20 mars 2010.

Plus d’infos : Europa Europa

(Photo : Pascal Bastien)