L’Europe et le monde arabe, quelles (r)évolutions à venir ?

Article publié le 23 mai 2011
Article publié le 23 mai 2011
Un débat Cafebabel Bruxelles, jeudi 26 mai à 18h00 Après les chutes des dictateurs et les bouleversements géopolitiques qu'elles impliquent, quel sera l’avenir des relations entre l'Europe et le monde arabe? L’Europe et le monde arabe, quelles (r)évolutions à venir ? AvecQuelles sont les implications diplomatiques des bouleversements politiques actuelles ?
Dans quelle mesure l’Europe doit elle repenser et reconstruire son rapport au monde arabe ?Face aux critiques, sera-t-il aisé pour l’Europe de procéder à une sorte de « blanchiment diplomatique » ?Parallèlement, quelle attitude l’Europe peut-elle espérer des régimes démocratiques naissants à son égard ?, Députée européenne, membre de la Délégation pour les relations avec les pays du Maghreb et l'Union du Maghreb arabe

Malika Benarab-Attou

, Fondateur et président de EuroArab Forum

Olaf Deussen

, Correspondant d'Al Jazeera à Bruxelles

Labib Fahmy

Jeudi 26 mai 2011 à 18h00 Café Saint Hubert Place des Chasseurs Ardennais 20 - 1030 Schaerbeek

(Bus 61- 28, arrêt Chasseurs Ardennais)

La Commune de Schaerbeek offre un verre à tous les participants.

!

INSCRIVEZ-VOUS

Un débat organisé par Cafebabel Bruxelles en partenariat avec Afaf Hemamou, Échevine aux Affaires européennes de Schaerbeek.

Quelles évolutions diplomatiques de l'Europe face aux révolutions arabes?

Il y a trois mois, le monde a vu de nombreuses dictatures arabes être vivement contestées par de massives révoltes populaires avides de démocratie. Cet élan démocratique a profondément redéfini la donne géopolitique de la région, et oblige l'Union européenne à adapter sa politique extérieure.La réaction de l’Europe s'est pourtant faite attendre... Empêtrée dans d’embarrassantes relations de connivence avec bon nombre des régimes déchus, l'UE a tergiversé durant de longues semaines. Vivement critiqués, au pied du mur jusqu'à leur engagement militaire massif aux cotés des rebelles libyens contre Kadhafi, les chefs d'Etats européens cherchent à reconstruire leurs positions diplomatiques en phase avec les bouleversements politiques qui transforment le monde arabe dans son ensemble.Pourtant, après le spectaculaire alignement contre Kadhafi, l’attitude de l’Europe face aux autres mouvements en cours -au Bahreïn ou au Yémen- reste brouillonne et timide.