L’Europe bataille pour un rien

Article publié le 22 février 2012
Article publié le 22 février 2012
Entre l’Espagne et la France, c’est la guerre. Entre l’Allemagne et l’Italie, on se rend des comptes. En ce moment, l’Europe se tire la bourre dans une lutte au coude à coude. Alors que l’UE danse sur un fil, qui gagnera à la photo finish ?

L’Europe n’est plus solidaire, c’est bien connu. Embourbés dans une crise sans précédent et placés sous la menace perpétuelle des agences de notation, les pays de l’Union européenne se crêpent le chignon. C’est à celui qui suivra la meilleure cure d’austérité ou à celui qui sera le mieux dopé. Bref, c’est la compèt.

L’Europe est un Vieux continent, les États dans l’UE ont donc tous, via leurs histoires respectives, les moyens de faire valoir leur supériorité. La lutte est féroce, acharnée. Elle se joue au coude à coude. C’est pourquoi, pour beaucoup de pays dans la course, il semblerait que la photo finish révèle le gagnant grâce à ses cheveux. Ainsi en Pologne, le vainqueur remportera l’épreuve « o mały włos » (littéralement « d' un petit cheveux »), tout comme en Espagne - « por los pelos » - et en Allemagne « haarscharf » (« d’un cheveu fin »). Seulement, quand on est chauve au Royaume-Uni, on peut toujours faire jouer sa moustache : « he won by a whisker » (« gagner d’un poil de moustache »).

D’un poil, d’une moustache…soyons-plus classe et produisons français. Même si le Français peut gagner « d’un poil » ou d’ « un cheveux », il peut également affirmer que tout cela s’est joué « dans un mouchoir de poche ». L’expression revêt, en elle-même, un caractère clivant puisqu’à l’origine, au XVI siècle, elle servait à faire la distinction entre la noblesse - utilisant ce bout de tissu qui faisait partie de leur panoplie vestimentaire pour se moucher– et les gueux - qui se soulageaient dans leurs manches. L’espace dans lequel se fourrait le tissu était si petit que l’on pouvait y placer tout ce qui avait de la valeur. Aujourd’hui, l’expression ne retient que le principe de l’espace. Cela s’est joué dans un mouchoir de poche signifie donc « cela ne s’est joué à rien »

Finalement, on retient beaucoup d’humilité dans la saga des expressions en Europe. Reconnaître une victoire à la Pyrrhus, c’est fair-play. Les Anglais inventent même un concept : « la peau des dents » (« he won by the skin of the teeth »). Pour le coup, c'est carrément le synonyme de « rien ». Alors toute cette compétition pour que dalle ? Attention. N’oublions pas que la fausse modestie existe en Europe. Parce qu’un mouchoir, jusqu’à preuve du contraire, sert surtout à sécher les larmes du vaincu.

Photo : (cc) texaseagle/flickr