Les glaces les plus givrées d'Europe

Article publié le 28 juillet 2015
Article publié le 28 juillet 2015

Vous vous sen­tiez ori­gi­nal parce que votre truc, c’est la glace aux schtroumpfs ? Nous ne vou­drions sur­tout pas vous vexer, mais il se­rait peut-être temps de vous re­mettre un peu en ques­tion, et de répondre à la suivante : avez-vous déjà mangé une glace à la viande de che­val ?

La glace au Viagra

Il ne faut ja­mais ou­blier qu’il est pos­sible de joindre l’utile à l’agréable. Les Vé­né­zué­liens sont bien pla­cés pour le sa­voir puis­qu’ils ont in­venté la glace au Via­gra. On ima­gine d’ici le goût : un mé­lange d’as­pi­rine et de crème fraîche. Mais nous n’y avons pas goûté, donc pas de cer­ti­tude de ce côté-là. Il se­rait tout de même in­té­res­sant de re­ce­voir des re­tours de consom­ma­teurs ayant osé l’ex­pé­rience. Un genre d’avant/après.

La glace au cheval

La glace à la viande de che­val crue est une spé­cia­lité ja­po­naise. Ima­gi­nez une belle boule de glace à la va­nille par­se­mée de co­peaux de viande de che­val… De toute façon, il y a du cheval partout n'est-ce pas ?

La glace au lait maternel 

Il sem­ble­rait que man­ger son pla­centa ne soit pas le comble du hard­core lors­qu’on a un en­fant. On peut aussi man­ger de la glace au lait ma­ter­nel. C’est ce que pro­pose le gla­cier lon­do­nien The Ice­crea­mists. Le nom de cette in­ven­tion ? La glace Licktators, pré­pa­rée à l’aide d’un mé­lange de laits ma­ter­nels issu de gé­né­reuses do­na­trices lon­do­niennes.

La glace au foie gras

Il ne faut pas chercher bien loi. L'inventeur, Phi­lippe Faur, est gla­cier de Saint-Gi­rons, une communue de l'Ariège, pas loin de Tou­louse. Avant d’ob­te­nir l’ef­fet dé­siré, il a testé pen­dant quatre ans sa re­cette de glace au foie gras d’oie. Philippe est ex­pert en glaces au goût im­pro­bable puis­qu’il est éga­le­ment l’in­ven­teur de la glace au ca­viar et de celle à la mou­tarde. 

La glace à la bière

Mais pas n’im­porte quelle bière non-pas­teu­ri­sée. Les spé­cia­listes re­com­mandent de la pré­pa­rer à base de Guin­ness et d’ajou­ter un peu de cho­co­lat. Ces glaces ont beau­coup de suc­cès en Al­le­magne, sur­tout pen­dant l’Ok­to­ber­fest. Peut-être parce qu'on ne consi­dère pas là-bas que di­luer la bière, c’est du gâ­chis.

La glace aux spaghettis et au fromage

Très po­pu­laire en Al­le­magne et en Ita­lie. Pour cer­tains, c’est un cau­che­mar et pour d’autres, il s’agit sim­ple­ment d’une nou­velle façon de man­ger des pâtes.

Et vous ? Où al­lez-vous man­ger des glaces ?