Les Européens croient-ils en l’UE ?

Article publié le 20 mai 2008
Article publié le 20 mai 2008

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Depuis près de 35 ans, des sondeurs se mobilisent avec zèle deux fois par ans pour capter l’humeur des citoyens européens. Sont-ils euroblasés ou europhiles ? Voici un instantané du climat qui règne sur le continent.

58 % des habitants des 27 Etats membres et des trois pays candidats à l’adhésion (la Croatie, la Macédoine et la Turquie) sont favorables à l’appartenance de leur pays à l’Union européenne ou à son entrée prochaine. Premier au classement pour son enthousiasme, le petit Luxembourg avec un score de 82 %, talonné par les Pays-Bas avec 79 % (une population pourtant fort eurosceptique au sujet du référendum sur la Constitution européenne en 2005). Deux autres pays relativement petits se placent en troisième position : la Belgique et l’Irlande avec 74 %. Les coups de semonces viennent plutôt du Royaume-Uni, de l’Autriche et de la Finlande. Entre 70 % et 80 % des habitants sont fondamentalement opposés à ce que leur pays appartienne à l’UE.

Même atmosphère, mêmes opinions quand il s’agit de dire si oui ou non, la mère-patrie se porte mieux grâce à l’UE. Une fois encore, le retour est positif quand tous les Européens sont mis dans le même sac avec 58 % d’avis favorable. Avec de bons augures côté Irlandais en perspective de la ratification du traité de Lisbonne : 87 % des habitants ont confiance en l’UE et ont le sentiment d’avoir gagné à être partie prenante de cette collectivité. Deux nouveaux pays membres, la Pologne (avec 83 %) et la Lituanie (avec 81 %) talonnent l’Irlande dans ce sondage de satisfaction. Une fois encore le Royaume-Uni est en bas de tableau : 37 % des Britanniques estiment que l’UE ne leur apporte rien de bon. Lanternes rouges : Chypre avec 37 % et la Hongrie avec 42 %.

Source : Eurobaromètre