Les ebooks sont en hausse en Europe et en Russie

Article publié le 15 septembre 2017
Article publié le 15 septembre 2017

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Les pays d’Europe connaissent la plus forte expansion, en effet, l’Allemagne estime que 25 % de sa population lit quotidiennement un ebook. 

Les supports numériques, en particulier les ebooks, sont en plein essor notamment en raison de la croissance considérable que connaît le marché du livre numérique. Alors que la demande semble comme qui dirait ralentir aux États-Unis et au Canada, une rumeur selon laquelle un certain nombre d’ebooks pourrait être introduit au sein du système scolaire grâce aux Chromebook court, mais cela n’est pas vrai pour tous les pays. La demande s’accélère en Europe et en Russie où les pourcentages atteignent 25 % dans certains états.

Europe (hors Royaume-Uni) 

Les pays d’Europe connaissent la plus forte expansion, en effet, l’Allemagne estime que 25 % de sa population lit quotidiennement un ebook. On pourrait penser que cette hausse fait écho au nombre croissant de smartphones et autres appareils mobiles, mais les statistiques montrent que près de la moitié de la population préfère utiliser un ordinateur portable pour se plonger dans la lecture. Il s’avère que 38 % utilisent bien leurs smartphones et autres périphériques pour lire, en privilégiant l’emploi de différentes tablettes comme celles de la famille Kindle ou Tolino, mais bien souvent, les lecteurs et lectrices se tournent vers l’ordinateur. L’Allemagne est, comme l’affirme Alexander Skipis (Directeur général de la Fédération allemande du Commerce du Livre) « une nation de lecteurs ». 

Suivant de près l’Allemagne, le marché du livre numérique en Pologne s’est accru de 28 % depuis 2013. Selon la société d’étude de marché, Biblioteka Analiz, cela ne représenterait qu’une part de 16,3 $ de l’ensemble du secteur de l’édition, soit plus du quart, ce qui constitue une hausse assez conséquente lorsqu’on y pense. En Pologne, les taxes qui s’appliquent aux livres s’élèvent à 23 % et a 5 % seulement pour les livres au format papier, mais cela n’a pas impacté la demande.   Il semblerait que la facilité d’accès au numérique tend à être privilégiée en dépit d’une TVA plus basse.

En Italie, le marché grimpe à 8,2 % par rapport à la population du pays. Ce qui correspond à 4,5 millions de personnes, si l’on exclut la grande part de touristes qui téléchargent et lisent des ebooks auquel cas les résultats auraient été encore plus élevés. 

Royaume-Uni

Si l’Allemagne possède la deuxième chaîne du livre la plus importante au monde, cela ne signifie pas pour autant qu’elle possède le plus grand lectorat. En termes de proportion, le Royaume-Uni peut se targuer que 30 % de l’ensemble des livres vendus le soit au format ebook. Concrètement, les ventes sont équivoques, elles constituent un rendement de près de 2,2 milliards de livres, ce qui traduit une hausse de 4 % par rapport à 2013. Bien qu’ils ne soient pas spécifiques, les chiffres ne se concentrent pas sur la population, mais plutôt sur les ventes, on peut en conclure, en les parcourant, qu’à un moment donné les Britanniques ont acheté ou lu des livres numériques.

Russie

Au cours de ces quatre dernières années en Russie, la demande en termes d’ebooks n’a cessé de croître. Dans une étude conduite par Deloitte, 44 % des personnes interrogées déclaraient préférer le format ebook à celui des traditionnels livres papiers. En outre, cette même enquête révèle que le marché se compose principalement de jeunes lecteurs et lectrices entre 16 et 19 ans, ce qui représente 88 %.

Quel impact sur l’industrie du livre?

Pour les éditeurs d’ebooks, les chiffres sont prometteurs. Cette croissance accrue souligne que la demande continue à augmenter et qu’il existe bel et bien un fort potentiel en matière de retours sur investissement. La publication traditionnelle, comme l’indique Tim Walker, Président du rassemblement des libraires britanniques (la Bookseller Association), constitue 95 % des parts de marché du e-commerce d’ebooks leurs ventes au Royaume-Uni sont un coup pour les libraires comme Barnes & Noble. Concernant la diffusion, les auteurs et éditeurs devraient être encouragés par les statistiques publiés. En effet, ces chiffres prouvent que les populations européennes et russe continuent à lire, le fait que la demande en matière d’ebook soit forte ne devrait pas altérer la publication, mais plutôt l’encourager comme nous vivons dans un monde où les médias numériques, smartphones et tablettes rayonnent.