Les bons petits plats pour passer l'hiver

Article publié le 10 février 2016
Article publié le 10 février 2016

C'est la grande période ! Dans toute l'Europe, les nez sont essuyés et les bouillottes remplies. L'ambiance de bureau habituellement calme et stérile a laissé place à une cacophonie de toux et de germes invisibles présents partout. Peu importe, vous n'y êtes pas. Chez vous, enveloppé dans une couverture, votre série favorite téléchargée via Netflix, vous tenez fermement un bol de... de quoi ?

Sortez vos mouchoirs. Sale temps pour vos narines en février. Chaque année, c'est la même histoire au moment de l'hiver : vous pouvez difficilement passer cinq secondes dans le métro sans entendre quelqu'un tousser ou renifler. À moins que vous ne travailliez chez vous (ou dans un labo de recherche stérilisé), vous allez probablement chopper la crève au bureau.

Mais il y a une chose qui vous sauve des sueurs froides et du rhume : lorsque vous êtes cloué au lit avec des frissons, quelqu'un aura peut-être pitié de vous et vous préparera en un tour de main un plat réconfortant. Et même si vous êtes obligé d'affronter la cuisine tout seul, vous trouverez bien quelque chose de rapide et de simple à mettre sur le feu, qui combat le problème à sa source et qui nettoie ces sinus un bon coup. Alors, vers quoi l'Europe se tourne-t-elle lorsqu'elle a besoin d'un remontant ?

Soupe

Un premier sondage au bureau révèle un plat incontournable pour les malades : le salvateur bol de soupe. Qu'elle soit cuite à la vapeur, mijotée ou pleine de fibres, c'est un classique qui revient très régulièrement dans tout le continent. Mais, pour notre éditrice polonaise Pia, elle doit être d'un type bien précis : zupa pomidorowa ou soupe à la tomate polonaise. Avec un bouillon de viande et des légumes incorporés, l'odeur de la soupe en train de mijoter sur le feu peut suffire à vous vider la tête.

Aïl et thym

Direction le sud de la France, toujours en compagnie d'intenses saveurs. Pour Laura, notre chef de projets, il n'y a rien de tel qu'une bonne dose d'aïl et de thym. Affaiblie par un rhume attrapé la semaine dernière, elle affronte le travail armée d'un pot de confit d'ail. Ces fortes odeurs ne vous permettront pas de vous faire des amis sur le long terme mais elles boosteront votre esprit.

Siroter un doux breuvage

Toujours dans la même région, l'éditeur français, Matt, a quelques remèdes maison favoris. Si le problème vient de votre estomac, il n'y a rien de comparable à une assiette consistante de riz et de carottes. Mais si le problème vient de votre gorge, vous devez opter pour la bouillie au chocolat. Préparé avec de la farine de maïs (et une pointe de nostalgie), ce bol de chocolat chaud très épais – avec des épices en supplément – fait du bien à votre gorge au cours de ces mois d'hiver froids.

Pommes râpées

En fonction de la nature de votre maladie, vous pourriez trouver un traitement utile en Allemagne. Notre stagiaire allemande Anita jure que, si ce sont vos intestins qui vous causent du soucis, il n'y a rien de plus efficace que les Geriebener Apfel ou les pommes râpées. Râper des pommes active la partie supérieure de celles-ci et par conséquent la production de pectine, une bonne source de fibres. Point bonus si vous avez laissé les pommes brunir. 

Allumer la bouilloire 

C'est un vieux stéréotype mais pour notre éditeur anglais Joseph, le plus simple des appareils ménagers de la cuisine renferme des pouvoirs de guérison : la bouilloire. Bien que ce ne soit pas ce à quoi vous pensez. Oubliez le réconfort britannique habituel des feuilles séchées infusées, il existe un autre elixir pour venir à bout des reniflements. Une tasse magique de Lemsip : une boisson à base de citron avec une bonne dose de paracétamol. Lorsque des amis me rendent visite depuis le Royaume-Uni, un paquet de sachets de Lemsip est en tête de liste des produits les plus démandés à l'export.