Les Babéliens de 2013

Article publié le 21 décembre 2013
Article publié le 21 décembre 2013

Si vous en avez marre d'Obama, du pape et de Miley Cyrus, c'est parce que d'autres personnes ont aussi marqué l'année. Voici, par mois, nos hérauts babéliens de 2013.

Jan­vier : Pinar Selek

Ac­cu­sée de ter­ro­risme, tra­quée par la jus­tice turque et exi­lée de­puis un an à Stras­bourg, Pinar Selek n'est pour­tant qu'une so­cio­logue née à Is­tan­bul. A 42 ans, elle sym­bo­lise à elle-seule le ma­ni­feste en­tier d'une or­ga­ni­sa­tion de lutte pour les droits de l'Homme.

Fé­vrier : Arta Do­bro­shi

No­mi­née dans deux fes­ti­vals dis­tincts pour son rôle dans Le Si­lence de Lorna (2008) des frères Dar­denne, lau­réate du prix de la meilleure ac­trice au 24fps In­ter­na­tio­nal Short Film Fes­ti­val pour le court-mé­trage Baby (2010), cette ac­trice de 32 ans est très vite de­ve­nue l'arme fa­tale de ses re­pré­sen­tants pour faire briller son pays sur la scène in­ter­na­tio­nale : le Ko­sovo. Mais pour l'ins­tant Arta pré­fère mon­trer ses fesses à Cannes et rêve de por­ter un jour le cos­tume de Su­per­wo­man

Mars : De­ni­sas Ko­lo­my­chis

Au re­gard de ce qui se passe en­core dans le pays en dé­cembre, être gay en Li­tua­nie en mars im­pose tout de suite un cer­tain res­pect. D'au­tant plus quand on le dit haut et fort car, de son propre aveu, De­ni­sas est « une es­pèce d’ani­maux rares qui en parlent à toutes les in­ter­views. »

Avril : Inna Shev­chenko

Vous allez nous dire qu'on ne la pré­sente plus. Ce­pen­dant, par le prisme des évè­ne­ments sur­ve­nus lors de la très contro­ver­sée lé­ga­li­sa­tion du ma­riage pour tous en France, l'ac­ti­viste ukrai­nienne a pesé de tout ses 50 kilos sur la scène eu­ro­péenne. Jus­qu'à ren­trer, toutes ca­té­go­ries confon­dues, au sein du mi­lieu des per­son­na­li­tés les plus dé­ter­mi­nées de l'an­née.

Mai : Chris­tophe Chas­sol

Le lan­der­neau de la pop en France a tou­jours eu du mal à ran­ger sa mu­sique dans des boîtes pré­fa­bri­quées. En re­vanche, beau­coup de per­sonnes s'en­tendent sur le fait qu'avec In­dia­more, Chas­sol a signé l'un des al­bums les plus im­por­tants de l'an­née. Ul­tra­fort.

Juin : Alice Ze­ni­ter

A 26 ans et avec un seul livre, cette jeune nor­ma­lienne a mis deux pays en émoi. Sombre di­manche a tout aussi bien été ac­clamé en Hon­grie (son pays d'adop­tion) et en France puis­qu'Alice a rem­porté le prix du Livre Inter 2013

Juillet : Alec Dud­son

Dans la cha­leur de l'été, ce jeune bri­tan­nique a sû­re­ment eu l'idée la plus par­lante de sa gé­né­ra­tion : fon­der un ma­ga­zine pour les sta­giaires, écrit par les sta­gaires et in­ti­tulé Sta­giaire ma­ga­zine (In­tern ma­ga­zine en VO, nda)

Août : Lena Kli­mova

On sait très bien ce qu'en­courent les jeunes en Rus­sie qui se risquent à créer un ré­seau d'ac­ti­vistes pour pro­tes­ter contre les me­sures anti-LGBT du gou­ver­ne­ment de Pou­tine. Lena le sait aussi mais a quand même créé Deti-404 qui compte déjà plus de 1 000 membres ac­tifs et pas vrai­ment fa­rouches.

Sep­tembre  : Musta Bar­baari

James Ni­kan­der sera au moins connu pour une chose, et ce à ja­mais : avoir été le pre­mier rap­peur noir fin­lan­dais de l'his­toire. Com­ment ne pas s'en émou­voir lors­qu'il s'agit d'en­chaî­ner les pun­chlines sous son blaz Musta Bar­baari (le bar­bare noir, ndlr) : « j'me casse pas le cul au tra­vail, vu que j'ai déjà le taff le plus dur de toute la Fin­lande. Je suis un homme noir ».

Oc­tobre : Ri­cardo Gar­cia Men­dez

Ils sont jeunes, édu­qués, po­ly­glottes et sû­re­ment plus culti­vés que cer­taines gé­né­ra­tions avant eux. Pour­tant l'Es­pagne n'en veut pas. Alors ils s'évadent. Et Ri­cardo est l'un d'entre eux.

No­vembre : Jan-Ole Gers­ter

Au­tant le dire comme ça, Jan-Ole Gers­ter est la nou­velle star ac­tuelle du ci­néma al­le­mand. Après avoir fait ses dé­buts en tant qu'as­sis­tant per­son­nel du réa­li­sa­teur de Good­bye, Lenin !, le réa­li­sa­teur sort en 2012Oh Boy un film en noir et blanc sur un jeune ber­li­nois à la dé­rive. Suc­cès im­mé­diat. Pour le reste, le ci­néaste de 35 ans se dé­fi­nit comme « le Fran­ken­stein de tous mes héros ».

Dé­cembre : Jean-Paul Pas­tor Guzmán

A l'oc­ca­sion de la Jour­née in­ter­na­tio­nale des mi­grants, ca­fé­ba­bel Ber­lin a or­ga­nisé un concours de pho­tos à même de cap­tu­rer la réa­lité que vivent de nom­breux jeunes no­mades for­cés en Eu­rope. Et Jean-Paul, pho­to­graphe al­le­mand d'ori­gine chi­lienne, a tout sim­ple­ment gagné avec sa série in­ti­tulé Hello Cri­sis.

Voir : Les Ba­bé­liens de 2011 et ceux de 2012.