Les 5 choses NON conventionnelles à faire à Turin

Article publié le 3 août 2015
Article publié le 3 août 2015

Ou : cinq opportunités dans le but de profiter au maximum du chef-lieu savoyard.

Les vacances arrivent et cela signifie voyager, pour nous babyloniens qui aimons vagabonder. Quel sera votre destination cet été ? Nous, nous vous le disons : Turin. Y êtes-vous déjà allés ? Vous y retournerez avec une toute nouvelle vision de la ville car, après avoir lu ce guide pour touristes alternatifs que nous avons rédigé spécialement pour vous, vous aurez une irrépressible envie de lâcher tout et tout le monde et de vous envoler pour la capitale savoyarde. 

De plus, qui est de la ville et la connaît le mieux ? Détendez-vous, nous avons aussi pensé à vous. Certains de tout savoir au sujet de votre ville ? Il y a toujours un coin caché à découvrir. Chez cafébabel Turin, nous qui voulons toujours nous distinguer des autres, nous vous proposons un itinéraire habituel d’un guide patiné, malgré les cinq curieuses choses (selon nous) qui valent le plus la peine d’être faites si vous venez (retournez ou vivez) dans la ville.

Street art tour

Son charme underground, nous avons appris à le connaître et à l’aimer dans les précédents articles (si vous ne les avez pas lus, remédiez-y ici et ), et Turin est une « pépinière » de street artist. Comme toutes les villes européennes qui se respectent, même le chef-lieu piémontais a son propre Street Art Tour : un tour de par les rues de Turin à travers l’art des peintures murales et des graffitis, du centre aux périphéries, avec des guides d’exception à la découverte du territoire urbain et de ses expressions artistiques. Fortement conseillé à qui sait apprécier le look alternatif de la ville.

(Organisé par l’association culturelleIl Cerchio e le Gocce)

Turin Eye

Qu’est-ce qui est plus beau qu’une ville vue du ciel ? Et si vous pouviez voir Turin en montgolfière ? Alors Turin Eye est fait pour vous.

Le ballon volant survole la ville, monte plus haut que les palais, même plus haut que le Mole, et va plus haut encore, dans le bleu peint de bleu (Nel blu dipinto di blu). Une vue différente de Turin afin de regarder le monde d’une autre perspective.

À ceux qui ont le vertige, s’abstenir. 

Torino Sotterranea® e Torini Magica®

Avec Londres et San Francisco, se forme le triangle de la magie noire, avec Lyon et Prague, celui de la magie blanche, Turin est au centre d’une tradition ésotérique séculaire. Savez-vous que la statue en face de l’église de la Grande Mère indiquerait où est caché le Saint Graal ? Le tour de la Torino Magica® (Turin Magique) vous emmène découvrir les lieux de la magie ainsi que les histoires fantomatiques (souvent maçonniques) qui se cachent derrière vous.

Un autre tour vraiment intrigant, celui de la Torino Sotterranea® (Turin Souterraine) : il vous emmènera à la découverte de l’ « étage d’en-dessous » : cryptes, refuges, glaciers et tout ce qui se cache dans les secrets de Turin. Le but est d’apprécier le chef-lieu savoyard autrement qu’en surface.

(Ce tour et les autres sont organisés par Somewhere.)

Visiter le cimetière

Il a montré la noirceur de son âme dans le film Les Frissons de l’angoisse de Dario Argento (ah, vous ne saviez pas qu’il avait été tourné à Turin ?), et ses palais liberty accompagnés de leurs gargouilles peuvent vous le confirmer. Turin est donc le berceau principal en ce qui concerne les histoires macabres et inquiétantes et son Cimetière Monumental requiert toute cette beauté noire de laquelle la ville est fière. Un tour, de par les tombes et les mausolées des grands de Turin, des femmes qui ont fait l’histoire de la ville mais aussi, des symboles mystérieux qui peuplent les pierres tombales, quasiment obligatoire.

(Ce tour et les autres sont organisés par CulturalWay. Celui-ci en particulier est en collaboration avec La Civetta di Torino)

En bateau sur le Po ou à bord des tramways historiques

Celui qui écrit est profondément convaincu que la beauté d’une ville est également due à la présence d’un fleuve, et Turin est fière du Po, le fleuve le plus long d’Italie. Ses berges sont le lieu de recueil nocturne des Turinois depuis toujours. Pour voir la ville de Turin différemment, pourquoi ne pas la traverser en bac ? Une traversée à bord des bateaux Valentino et Valentina (du nom du Parc Valentin qui entoure le fleuve) est le choix idéal durant les journées estivales et ensoleillées.

Au contraire, pour ceux qui souffrent du mal de mer et qui préfèrent rester sur la terre ferme, la solution est la ligne de tramways historiques n° 7 : vous pourrez profiter de la vue de tout le centre de la ville confortablement assis à bord d’un tramway d’époque.

(Ce tour et les autres se trouvent sur le site de la compagnie turinoise des transports GTT.)

-