L'équipe locale du mois : Bratislava

Article publié le 17 novembre 2014
Article publié le 17 novembre 2014

Bratislava est une ville pas comme les autres. Non seulement c'est la seule capitale au monde à être frontalière de deux pays (l'Autriche et la Hongrie) mais en plus l'inventivité de ses concitoyens dépasse toutes les attentes.  C'est là, sur les rives du Danube, que se trouve notre petite mais néanmoins exquise équipe locale Tomas Mrva et Linda Tothova.

« Nous sommes sans doute l'une des plus petites équipes du réseau de cafébabel », lance Tomas. « Nous ne sommes que deux, notre production est donc limitée. Mais nous avons cinq membres honoraires, les gens qui ont participé au projet EU-topia Time to Vote et sont venus à Bratislava en juillet dernier. Ils ont écrit huit articles super intéressants, certains sur des angles auxquels on n'aurait jamais pensés. C'est un des temps les plus forts que j'ai connu depuis que j'ai rejoint cafébabel. Il ne s'agit pas seulement des histoires mais aussi des gens qu'il y a derrière. C'était super ( et un peu une aventure) de les accueillir ici. Grâce à cafébabel, j'ai pu visiter pour la première fois le tristement célèbre quartier du Pentagon . Cela a été une expérience révélatrice pour moi. ». C'est grâce à Tomas que Linda a connu cafébabel. « Il savait que je m'intéressais aux problématiques de l'Union européenne et il m'a fait connaître le magazine », explique-t-elle. « Ce qui me plaît le plus c'est le fait que cafébabel a permis à des gens de toute l'Europe de se rapprocher. En plus, il diffuse des infos, des ondes positives et beaucoup de créativité. Cette année, j'ai participé à l’événement Shake Up Europe à Nice et j'ai beaucoup apprécié cette expérience. J'aimerais pouvoir monter une campagne d'information sur cafébabel dans une université slovaque pour donner l'opportunité à des jeunes étudiants talentueux de se faire un peu d'expérience et d'apprendre. »

Depuis 2013, l'équipe de Bratislava a pris part à de nombreux projets, dont récemment Beyond the Curtain, un projet monté à l'occasion du 25e anniversaire de la chute du Rideau de fer. « C'est un projet qui me tenait beaucoup à coeur », raconte Tomas. « Il est très important de ne pas oublier cet événement. Sans ça, nous n'aurions pas pu participer à cafébabel. »

« J'aimerais pouvoir recruter d'autres personnes pour notre équipe mais ce n'est pas facile », explique Tomas. « Quand je parle du projet à des gens, ils semblent apprécier l'idée mais ils n'ont pas vraiment envie de contribuer. On a comme projet de créer de la documentation promotionnelle et de la distribuer dans les universités. Je pense vraiment que cafébabel est une bonne plateforme pour les jeunes aspirants journalistes qui voudraient prendre part à un projet d'envergure internationale. Cela peut ouvrir des portes sur d'autres choses. En ce qui me concerne, j'ai pas mal d'idées qui trottent dans ma tête mais je suis trop paresseux pour les mettre à profit. Peut-être que je devrais faire la promesse devant témoins de faire mieux. J'espère que cafébabel reviendra en Slovaquie dans le futur, et pas seulement pour visiter la capitale. »

Consulter : la page Facebook de l'équipe de Bratislava