Leonard Orban : le grand oral

Article publié le 26 septembre 2008
Article publié le 26 septembre 2008
Quand la Roumanie a rejoint l’Union européenne, les médias se sont réjouis de la nomination d’un nouveau et jeune commissaire européen chargé du multilinguisme. L’utilité de sa fonction a toute fois été mise en doute… Un an plus tard, cafebabel.com fait le point.

Leonard Orban, le commissaire flambant neuf, chargé du multilinguisme, annonçait il y un an avec éclat et assurance que l’année 2008 serait celle du multilinguisme et du dialogue interculturel. Il a échafaudé beaucoup de projets pour combattre les dissensions idiomatiques que connaissent les Européens (lire l'article de cafebabel.com à ce propos). Malgré une activité frénétique l’année passée, les résultats sont médiocres.

Bouh !

Leonard Orban (Commission européenne)Orban avait ainsi promis qu’en 2008 serait lancé un programme Erasmus à l’intention des employés et des cadres d’entreprises privées. Pour le moment, personne n’a encore vu la couleur d’un tel projet. Il avait annoncé aussi qu’il encouragerait l’extension de la version originale (VO) dans les salles de cinéma commerciales, mais à cette heure, personne n’est en mesure de fournir les preuves que cette mission a bel et bien été relevée. Pour finir, il a invité les étudiants de troisième cycle universitaire à s’expatrier un peu afin de découvrir d’autres pays de l’Union, mais avec le processus de Bologne qui avance à pas feutrés, rien ne semble vraiment se précipiter.

Bravo !

Pourtant, les bonnes idées ne lui font pas défaut. Par exemple, du 1er septembre au 20 octobre, les inscriptions sont ouvertes à tous les élèves de secondes de l’Union européenne souhaitant participer à la seconde édition du Concours international des jeunes traducteurs européen, reconduisant ainsi l’expérience déjà tentée en 2007. De plus, en collaboration avec l’Union des associations européennes de football (UEFA) et le Football contre le racisme en Europe (FARE), il a donné le coup d’envoi à un spot TV en faveur de la tolérance par les langues dont le slogan est : « Different languages, one goal » (« Différentes langues, un seul but ! »)