L'École Polonaise de Design : le beau bizarre

Article publié le 22 janvier 2015
Article publié le 22 janvier 2015

Un papier peint évoquant des vacances de folie sous les tropiques ou peut-être des dauphins qui nagent parmi les nuages ? Ou pourquoi pas un « cercueil-comme-unité murale » ? Rencontre avec l’ingénieur Karwowski, créateur de l’École Polonaise de Design (PSD), pour nous parler du caractère unique du design polonais, de son éclectisme et de sa créativité

cafébabel : Qu’est-ce-que l’École Polonaise de Design et comment est venue l’idée de sa création ?

PSD : D’une part, l’idée est née en regardant des annonces sur le marché de l’immobilier, pour des ventes ou des locations. D’autre part, il y avait ce besoin de tenter d’apporter de la lumière sur ces horribles photos. Chaque photo téléchargée comportait une description, un commentaire sur un évènement à un moment donné, ou un résultat temporaire d’inspiration. En fait, l’idée a surgit de nulle part. Après une discussion avec mes copains, nous étions d’accord qu’en consultant les annonces nous en étions tous arrivés à quelque chose dans nos têtes. Ensuite, l’idée est venue de rassembler toutes nos conclusions avec nos commentaires. Le succès a dépassé nos espérances les plus folles. Nous nous sommes aperçus que nous n’étions pas les seuls à avoir observé ces faits et ce que nous avons réalisé n’est que la partie émergée de l’iceberg.

cafébabel : Travailles-tu seul ?

PSD : Au début, je travaillais comme ingénieur avec mon ami Gazda. Aujourd’hui, je suis l’administrateur, mais en réalité la Fan Page se compose de 46 000 personnes. Les fans envoient beaucoup de bonnes photos tous les jours. Le dossier de photos est plein à craquer, j’en suis vraiment reconnaissant.

cafébabel : Tu as tellement de choses à dire au sujet du design, as-tu étudié le sujet ?

PSD : Non, j’ai étudié la philologie russe. Je travaille selon la règle : « Je ne sais pas, donc j’ai beaucoup à dire. »

cafébabel : D’où vient la plupart de ton inspiration ?

PSD : Elle vient des photos envoyées par les followers de PSD. J’en reçois énormément tous les jours, mais seulement une poignée est postée sur notre page. J’ai tendance à choisir les cas les plus extrêmes, les photos qui m’inspirent une création.

cafébabel : Quelle-est la philosophie du design polonais ?

PSD : Je ne pense pas qu’il y ait une philosophie particulière. À mon avis il y a plein de philosophies différentes – cela commence par des thèmes spécifiques comme l’Égypte, la Russie tsariste ou Paris et cela se termine avec de l’éclectisme et de la créativité.

cafébabel : Qu’est-ce-qui est si unique dans ce design ? Pourquoi penses-tu que les designs d’autres pays ne pourront jamais égaler les vôtres ?

PSD : Je pense que cela provient de l’éclectisme mentionné auparavant. Dans ma pratique, j’ai tendance à éviter de rire pour des choses qui ont été faites par nécessité. Parce qu’une personne pauvre essaye de faire quelque chose qui a « des bras et des jambes ». Ce que j’essaye de faire ici c’est de rire de toutes ces idées horribles qui coûtent très cher et qui sont très longues à créer. J’essaye d’apprécier les meubles qui sont faits parce que « les Polonais peuvent ». Pourquoi les designs d’autres pays ne pourront jamais égaler les nôtres ? Eh bien, parce que nous sommes capables de faire quelque chose à partir de rien et rien à partir de quelque chose.

cafébabel : Ce design va-t-il changer ? Y-a-t-il un excès ou un manque de quelque chose dans le design polonais ?

PSD : C’est une question extrêmement complexe. Cela est vraiment difficile de choisir une seule tendance parmi toutes. Des lits cachés, des cercueils-comme-unités-murales, des toilettes dans la cuisine et des douches à la mauvaise place. Personnellement, j’ai une préférence pour le cercueil-comme-unité-murale – il est numéro un dans mon classement privé.

cafébabel : Quel est l’avenir du design polonais ?

PSD : Plus d’unités murales, davantage de papiers peints avec des dauphins qui nagent parmi les nuages, et aussi davantage de plâtre, y compris les ornements en plâtre !

cafébabel : Qui parmi le show business polonais pourrait représenter l’École Polonaise de Design ?

PSD : Définitivement, Bohdan Gadomski !

Polish  School of Design a rejoint Facebook le 30 janvier 2013. La page a atteint 53 431 likes. Nous pouvons toujours consulter les photos malgré l’arrêt de la page en novembre 2014.