L'école des faunes

Article publié le 13 mars 2008
Article publié le 13 mars 2008
Le batifolage champêtre en toute légalité bientôt une réalité ? Merci à la municipalité d'Amsterdam qui a décidé d'autoriser à partir de l'été prochain, les ébats bucoliques dans le plus grand jardin public de la ville, le parc Vondel. Seule condition : que ces galipettes en pleine nature aient lieu de nuit.

Le jardin consacré au 'poète et dramaturge Vondel' comme le précise l'Office du tourisme, est situé en plein coeur de la capitale, à deux pas des musées Van Gogh et Rikjsmuseum. Vondelpark est en outre 'fréquenté chaque année par près de 10 millions de touristes', ne manque pas de préciser perfidement le quotidien espagnol 'El Pais', visiblement envieux de l'initiative néerlandaise.

Jusqu'alors, forniquer incognito dans le havre de verdure favori des Hollandais -et de leur progéniture- était synonyme d'amende pour les amoureux audacieux. Mais la cabriole pastorale étant devenue une marotte, notamment parmi la communauté homosexuelle, il a fallu se montrer 'pragmatique', dixit la mairie. Sans oublier que les pandores sont rarement dotés d'une vision de lynx. Résultat : on a décidé de 'dépénaliser' aussi sec la gaudriole nocturne.

Au final, le périmètre de lutinage est circonscrit à la 'roseraie', déjà lieu de rendez-vous privilégié des gays un tantinet exhibitionnistes. Après le paradis des cyclistes, bienvenue dans celui des satyres ?

(Crédit photo : Frank Roeland/flickr)