LE SPORT EN REPONSE

Article publié le 24 octobre 2013
Article publié le 24 octobre 2013

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le Dr Syed Kamall, député européen, Co-Président des Amis du Sport au Parlement Européen nous parle des effets du sport pour avoir une vie saine

Le sport a toujours permis aux personnes de tous âges de maintenir une vie active et saine. Ce que les décideurs et les politiciens oublient souvent c'est qu'il peut être une solution à de nombreux problèmes sociaux bien au-delà de la santé de chacun.

Il y aura toujours des jeunes qui pratiquent un sport pour « réaliser leur rêve de jeunesse », comme Giannis Antetokounmpo, Grec d'origine nigériane, qui a été sélectionné cette année en quinzième position par les Buchs de Milwaukee, la plus haute sélection de la NBA . Ou par le Croate Borna Coric, gagnant de l'US Tennis Open, et qui a été entraîné par le Londonien Ryan Jones.

Pour la plupart d'entre nous, le sport ne nous conduira pas vers la gloire, mais il pourra améliorer notre vie et celle des autres dans notre communauté. Le sport enseigne l'autodiscipline, l'une des qualités essentielles pour conserver un emploi. Il y a quelques années j'avais l'habitude de jouer au badminton dans un centre sportif délabré dans le nord-ouest de Londres. C'est là que j'ai rencontré un entraîneur de badminton travaillant avec une majorité de jeunes de la communauté locale afro-antillaise. Il m'a raconté comment leur avoir enseigné le badminton leur

a communiqué le respect des règles, la discipline et la compréhension des limites. Il était fier des faibles taux d'absentéisme et de leurs résultats meilleurs qu'à l'école. Il m'a expliqué que dans cette expérience, ceux qui comprennent comment vivre dans un cadre de règles vont s'insérer plus facilement dans la société et ne pas se tourner vers la criminalité. a communiqué le respect des règles, la discipline et la compréhension des limites. Il était fier des faibles taux d'absentéisme et de leurs résultats meilleurs qu'à l'école. Il m'a expliqué que dans cette expérience, ceux qui comprennent comment vivre dans un cadre de règles vont s'insérer plus facilement dans la société et ne pas se tourner vers la criminalité.

Il est vrai que le sport n'apporte pas aux jeunes qu'une excuse pour vivre une vie saine, mais peut être un billet pour une une vie autre que la délinquance et des petits boulots médiocres. Ce n'est pas le destin de tous de devenir une star du basket de la NBA, mais des projets comme la Fondation Tottenham Hotspur, qui donnent aux jeunes avec des capacités différentes, et venant d'univers ethniques et sociaux variés, la chance de s'inscrire aux cours à temps plein pour un BTEC de niveau 2 ou 3,et pour les niveaux 2 et 3 NVQ, avec la possibilité de continuer pour être diplômé en Sport Development and Coaching, doivent être encouragés.

J'aimerai voir plus d'entraîneurs qualifiés aller plus tôt dans les écoles, assister les professeurs pour enseigner un haut niveau d'éducation sportive. On a vu comment l'absentéisme diminue quand les stars du foot visitent les classes pour les aider, ou quand les les écoles se déplacent dans les clubs locaux avec la promesse de rencontrer et de s'entraîner avec les stars locales. Ces stars sont plus aptes pour toucher les jeunes que les professeurs.

Le sport offre l'espoir aux jeunes qui ont déjà été rejetés de l'école . J'ai vu comment l'Académie de Boxe de Londres, qui combine entraînement de boxes et cours pour les examens GCSE, a transformé la vie d'enfants qui sinon auraient été condamnés à une vie de délinquance dans les rues. J'ai été particulièrement touché par le cas d'un garçon qui avait été renvoyé de plusieurs écoles, qui faisait tous les jours 2 heures de trajets depuis Ruislip à l'ouest de Londres jusqu'à Tottenham au nord, pour les cours, attiré par la perspective de pratiquer un sport.

Le sport rassemble aussi des communautés. Certains venant de milieux différents deviennent supporter d'un club de foot .Ils supportent les Britanniques dans tout le pays et applaudissent pour la médaille d'or de Mo Farah, réfugié Africain musulman .

Avec le chômage des jeunes qui est dans certains pays de l'UE de 50%, de nombreux chômeurs devraient avoir plus facilement accès au sport. Cela leur donnerait un but, une estime de soi, un niveau d'endurance, et une meilleure préparation au monde du travail. On ne peut pas espérer que les gouvernements européens leur donnent ces chances, cela ne serait probablement pas la bonne façon. Je pense que les politiciens et les chefs des communautés doivent travailler pour persuader ceux qui savent comment organiser et inciter les gens à pratiquer un sport s'engagent à ouvrir le sport à plus de jeunes. Comment doit-on encourager les clubs sportifs à donner à leurs communautés ? Je cherche des réponses et j'aimerai savoir ce que les jeunes en pensent.

Participez here sur OurSpace.