Le rôle du Conseil Etudiant Européen dans les mécanismes décisionnels de l'UE

Article publié le 17 avril 2002
Publié par la communauté
Article publié le 17 avril 2002

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Nous avons demandé aux membres des listes se présentant à l'élection du Conseil Etudiant Européen de répondre à la question : A votre avis, quel rôle va-t-il jouer le Conseil Etudiant européen dans les mécanismes décisionnels de lUE ? Voici leurs réponses...

1) Sergej Muravjov, lithuanien, tête de liste « Students For Europe »

Comme toute réalisation nouvelle, le Conseil Etudiant Européen devra tout dabord sinstaller au sein du système de prise de décision européen. Vraiment, cest une chose dexister simplement sur une feuille de papier, mais cen est une autre de participer aux débats qui concernent les étudiants, en étant non seulement entendu mais également écouté. Nous croyons que les deux premières années seront déterminantes pour le rôle quassumera le Conseil Etudiant dans lUE. Notre équipe en est pleinement consciente. Ce dont nous en tant quétudiants avons besoin à ce moment précis est une sorte de groupe dintérêt, dont lobjectif premier doit être de faire que LA VOIX DES ETUDIANTS EUROPEENS SOIT ENTENDUE.

Cest pourquoi nôtre nom est « Students for Europe » (Etudiants pour lEurope), ou simplement SFE. La raison qui nous a poussé à choisir ce nom est assez simple. Nous avons noté quil existe un chaînon manquant entre les étudiants et lUnion Européenne, chaînon que nous sommes préparés à devenir.

A lheure actuelle, les étudiants de nôtre Europe ont besoin dune organisation étudiante représentative et influente qui sera capable non seulement simplement de représenter les intérêts des étudiants mais également dinfluencer la prise de décision européenne en faveur des étudiants. Notre liste SFE est consciente du fait quil ny a quune très faible participation étudiante organisée et indépendante au niveau de lUE. Très simplement, NOUS VOULONS CHANGER CELA. Nous pensons que dans les phases initiales du Conseil Etudiant Européen, nous devrions nous concentrer sur létablissement du Conseil au sein de larchitecture, avec comme principal objectif dêtre une véritable représentation étudiante.

Nous pensons fermement que ce moment précis nest pas le bon pour se chamailler sur nos différences ou nos préférences. Nos idées politiques, quelles soient libérales, fédéralistes, contre les prohibitions, ou autres, ne devraient être que de seconde importance. Dabord, nous devons construire la maison. Ensuite, nous penserons aux meubles.

2) Raphael DEWULF, belge, tête de liste « EuroFederalist »

Nous souhaitons bien entendu que le Conseil Etudiant européen joue un rôle majeur dans les mécanismes décisionnels de lUE. Il devra relever de nombreux défis afin de représenter au mieux les jeunes dans les structures européennes. Ce premier Conseil Européen sera lemblème dune Europe dynamique et tournée vers son avenir. Le taux de participation sera primordial. Cest pourquoi les EuroFédéralistes organisent une campagne denvergure à travers toute lEurope pour sensibiliser les étudiants, leur présenter les enjeux de cette première mondiale et les impliquer dans lavenir de leur Europe.

3) Florent SEBBAN, français, tête de liste « Communicating Europe »

Un conseil élu démocratiquement est lunique manière dobtenir une légitimité importante des étudiants vis à vis des institutions européennes. Un tel organe permettra donc de faire parler les étudiants dune seule voix afin de proposer des projets, voir des réformes à la Commission, mais aussi de participer légitimement au débat sur lavenir de lUnion. LEurope qui se dessine est destinée à être menée dans un futur proche par des jeunes de notre génération. Cest pourquoi les étudiants doivent à travers le Conseil Européen participer aux travaux de la Convention.

4) Gudrun LANG, autrichien, tête de liste « Europa Rediviva »

Le Conseil Etudiant Européen joue un double rôle au sein des institutions européennes. Dune part il établira une représentation des préoccupations étudiantes, très nécessaire. Les études supérieures et le savoir académique ne sont et nont jamais été limités par les frontières nationales. Aujourdhui, dans un continent se développant à la fois plus loin et plus profondément, les défis et les intérêts des étudiants deviennent de plus en plus identiques et nécessitent dêtre appréhendés dans une optique régionale. Le Conseil Etudiant Européen sera essentiel dans pour assurer le meilleur au plus grand nombre détudiants.

Dautre part, je pense également que le Conseil Etudiant Européen offre une importante structure pour former les futurs cadres de lUnion. Notre génération doit bien se préparer pour la grande tâche que sera lanimation de la vie artistique, culturelle, et politique dun grand continent. Je pense que le Conseil Etudiant Européen contribuera grandement à cette tâche.

5) Malena Zingoni, espagnole, tête de liste Antiprohibitioniste

Le Conseil Européen des Etudiants va pouvoir jouer un rôle consultatif dans le processus décisionnel puisquil sera consulté par les Institutions européennes dans certains domaines tels que l´éducation, la recherche et l´université, notamment en ce qui concerne la circulation et la mobilité des étudiants et la reconnaissance des diplômes.

Cette participation consultative du Conseil Européen des Etudiants aidera à diffuser une culture démocratique commune parmi les étudiants de lUE.