Le programme du « Meilleur Parti » ? « Faire de Reykjavik un endroit où on sait s'amuser »

Article publié le 4 juin 2010
Article publié le 4 juin 2010
Plus fort que le Vaffanculo day de l’Italien Beppe Grillo, mieux que les bancs solaires publics d’Horst Schlämmer en Allemagne ou que le réseau de montgolfières parisien de Gaspard Delanoë, Jon Gnarr, l’acteur le plus connu d’Islande, a promis aux habitants de Reykjavik un ours blanc dans leur zoo et des serviettes gratuites dans leurs piscines municipales. La différence ?
Son « Meilleur parti » (« Best Party ») a remporté les élections du 29 mai 2010 à Reykjavik ! Entretien (très sérieux) avec Einar Örn Benediktsson, ex-chanteur et trompettiste des Sugarcubes (ex-groupe de Björk) et numéro deux du Meilleur Parti d'Islande.

cafebabel.com : Quelles promesses avez-vous fait aux habitants de Reykjavik ?

Einar Örn Benediktsson : Le premier point de notre programme, c’est de faire de Reykjavik un endroit drôle, où on sait s’amuser. Nous allons aussi faire très attention aux questions environnementales et tout faire pour mener une politique plus « propre ». Mais surtout, nous avons promis un nouvel espoir aux habitants de Reykjavik.

cafebabel.com : Avez-vous utilisé les moyens de communication traditionnels ?

Einar Örn Benediktsson : Nous avons beaucoup utilisé Internet. Tous les membres du « Meilleur Parti » ont chanté notre programme sur une reprise de Simply the best de Tina Turner.

cafebabel.com : Vous parler d’ « anarcho-surréalisme » pour définir votre programme. De quoi s’agit-il ?

Einar Örn Benediktsson : Nous nous opposons à la structure actuelle de la discussion politique. Les gens devraient pouvoir prendre plus d’initiatives dans la prise de décision à Reykjavik ! En réalité, nous voulons entamer une révolution, une nouvelle manière de penser la politique, plus ouverte. Nous avons par exemple ouvert un espace de suggestions sur notre site où tout le monde peut laisser ses propositions sur la politique de la ville.

cafebabel.com : Quels sont les principales raisons de la défiance des jeunes de Reykjavik par rapport à la politique traditionnelle ?

Einar Örn Benediktsson : Après le crash financier de 2008, les hommes politiques, qu’ils soient de droite ou de gauche, n’ont rien fait pour améliorer la situation difficile des habitants. Les gens qui ont voté pour le Meilleur parti viennent de droite comme de gauche ; ils ont tous été attiré par notre volonté de promouvoir une véritable liberté dans la gestion politique et de leur ouvrir la discussion.

cafebabel.com : Comment ont réagit les autres partis à l’annonce de votre victoire ?

Einar Örn Benediktsson : Ils nous ont bien accueilli. Pour eux, c’est aussi une chance de changer les choses.

cafebabel.com : Une coalition se profile donc ?

Einar Örn Benediktsson : Oui, nous sommes en discussion avec le Samfylkingin, le parti social-démocrate, et nous sommes ouverts à tous les autres partis.

cafebabel.com : Qui sont les membres du « Meilleur parti » et comment voient-ils leur avenir après cette victoire ?

Einar Örn Benediktsson : Un vendeur de livre, des acteurs, des employés de la ville de Reykjavik etc. Nous sommes issus de la société civile et du monde des arts de Reykjavik. Notre avenir ? Faire de Reykjavik un endroit où on sait s'amuser.

Photo : Sigvaldij/Courtesy of YouTube, vidéo: Sugarcubes: tearecords/YouTube; Best Party : Sigvaldij/Courtesy of YouTube