Le Prix LUX : Une distinction européenne oubliée ?

Article publié le 18 novembre 2009
Article publié le 18 novembre 2009
Le Prix LUX… Vous en avez déjà entendu parler ? En tant qu’étranger peut-être, si vous êtes Belge comme moi, probablement pas. Peut-être vous en entendrez parler la semaine prochaine. Le Prix LUX 2009 sera alors décerné pour la troisième fois. Le Prix LUX, c’est le prix cinématographique du Parlement européen.
Les lauréats précédents sont l'Allemand Fatih Akin avec son « Auf der anderen Seite » (2007) et les frères belges Luc et Jean-Pierre Dardenne avec le film « Le Silence le Lorna » (2008).

Avec ce prix, le Parlement veut faciliter la diffusion des films européens. Le lauréat voit son oeuvre sous-titrée dans les 23 langues officielles de l'Union, et adaptée aux personnes avec un handicap visuel ou auditif. Ce prix veut par ailleurs éclairer le débat public sur l’avenir de l’Europe. Honnêtement, vous ne trouvez pas ce but bizarre ? Comment peut-on lancer un débat public si personne ne connaît le Prix ni les films en lice ?

De Venise à Bruxelles

Dix films ont été sélectionnés par un panel choisi par la Commission de la Culture et de l’Education du Parlement européen. Les films illustrent le processus d'intégration européenne, les débats d’actualité ou la diversité culturelle au sein de l’Union. Le 11 septembre, à Venise, la sélection officielle a été retenue trois films. Sont toujours en compétition  Sturm (Tempête) de Hans-Christian Schmid, Welcome de Phillipe Loiret et Eastern Plays de Kamen Kalev. Le 25 novembre, on saura qui d'un Allemand, Français ou Bulgare sera le lauréat du Prix Lux 2009.

Mais d’abord place pour une représentation où, vous le devinez bien, Café Babel Bruxelles était présent.

Sturm

Entre le 3 et 20 novembre, il y a presque quotidiennement une projection gratuite de chaque film. Le 9 et 10 novembre, les trois films étaient montrés dans le cadre de CINECLUB, avec la promesse à la sortie d'une rencontre avec le metteur en scène.

Malheureusement, Hans-Christian Schmid avait oublié son rendez-vous ! Impossible de lui poser quelques questions... L’horaire inhabituel de la projection explique peut-être son absence: son film, Sturm, était projeté pendant la pause-midi des collaborateurs et fonctionnaires européens.

C’était une projection entre sandwichs et boissons fraîches dans une petite salle improvisée. La représentation ce mardi-là n’a donc pas causé de raz de marée. Le plateau de télévision qui allait réunir les différents réalisateurs autour d'un Lux Cafe-Debate était par contre déjà bien rempli pour la répétition générale qui avait lieu pendant la diffusion du film.

Le film quant à lui n'en a pas perdu ses qualités! Thriller politique sérieux, le casting ne se limite pas à des acteurs allemands. La Néo-Zélandaise Kerry Fox ou le Britannique Stepen Dillane tiennent même les rôles principaux. Sturm a d’ailleurs été en lice pour l’Ours d’Or à Berlin et a gagné le prix de l’Académie allemande du film.

C’est une fiction sur un criminel de guerre jugé au Tribunal Pénal pour la Yougoslavie à La Haye. La quête de justice à tout prix, les dilemmes et les menaces en sont les thèmes forts... En quoi le film illustre-t-il l’intégration européenne et provoque le débat ? L’histoire est liée à l’adhésion de la Bosnie à l’Union.

Le film vaut le détour et pour cette simple raison, aucun autre détail vous est révélés. Et le prix ? Chaque film européen devrait obtenir un prix pour faciliter sa distribution. Et si le Parlement veut vraiment éclairer le débat sur le future de l’Europe , il va falloir encore faire mieux pour vraiment faire connaître le film au grand public...