Le magnétisme de Paul Magnette

Article publié le 25 octobre 2016
Article publié le 25 octobre 2016

C’est la hype du moment en Europe. En bloquant coûte que coûte le traité de libre-échange avec le Canada - le fameux CETA - Paul Magnette s’est placé, lui et son parlement wallon, sous le feu des projecteurs. S’il se défend d’être « un héraut de l’altermondialiste », le ministre président de la Wallonie est définitivement « the man of the hour ». Portrait en 10 magnets. 

Passez votre souris sur l'image pour voir les magnets.

Bonus :

Son avis sur le CETA, en un paragraphe :

« Un mandat a été donné en 2009. Un mandat d’une vingtaine de pages. Qui fixe les balises et le cap (du traité CETA, ndlr). Entre 2009 et 2015, la Commission négocie au nom de l’Union européenne, c’est son rôle, mais elle ne rend pratiquement aucun compte. Ne donne pratiquement aucune information sur ce que sont ces négociations en cours. Et puis on arrive en 2015 en disant : ‘Bonjour, voilà, c’est fini’. Et les 20 pages sont devenues 1600 pages. Et maintenant, on vous demande de dire ‘Amen’. Et bien non, c’est ça précisément qui ne marche pas . »

_

Tiré de son intervention du 16 otcobre 2016 devant le Parlement de Wallonie, à Namur