LE GRAND SEXTACLE!

Article publié le 28 mai 2014
Article publié le 28 mai 2014

Bruxelles offre beaucoup d’opportunités au niveau artistique donc si un soir vous ne savez pas quoi faire pour vous cultiver, il suffit de faire une recherche sur internet et vous trouverez plein d'activités. C’est comme ça que nous sommes tombés sur une pièce de théâtre qui a tout de suite attiré notre attention, peut-être aussi grâce à son titre irrévérent : Le Grand SEXtacle !

LA TRI­CO­TE­RIE A SAINT-GILLES : ES­PACE OU­VERT

Le 11 mai der­nier nous nous sommes ren­dus donc à La tri­co­te­rie – Fa­brique des liens et nous avons bien pu consta­ter qu’il s’agis­sait d’un es­pace tout à fait créa­tif, ou­vert, sti­mu­lant, on pourrait aussi dire « écolo ». Situé à quelques pas de la Gare du Midi, la Tri­co­te­rie s'est fixé comme but de re­vi­ta­li­ser la com­mune de Saint-Gilles. Le pro­gramme pul­lule d’ac­ti­vi­tés ar­tis­tiques, d’ac­ti­vi­tés d’en­ga­ge­ment so­cial et d’évé­ne­ments qui se dé­roulent même au ni­veau in­ter­na­tio­nal.

C'est dans cette am­biance si agréable que la com­pa­gnie Théâtre & Ré­con­ci­lia­tion, avec l’aide de la Fa­brique de Théâtre, a mis en scène un spec­tacle bou­le­ver­sant, fort et par­fois dé­ran­geant au­tour du sexe.

LE BUR­LESQUE COMME VOUS NE L’AVEZ JA­MAIS VU

Une di­zaine de per­son­nages bi­zarres, pas du tout conformes à l’idéal de beauté im­posé par notre so­ciété, ont joué des pe­tits sketches, en chan­tant et en dan­sant sur les notes de l’iro­nie et de la dé­sin­vol­ture. C’est là que nous al­lons nous rendre compte qu'en 2014 nous sommes encore dérangés d’être mis face à la vie sexuelle d’une fille han­di­ca­pée ou d’un homme gros « qui ne bande plus » ou bien d’une vieille dame qui se désha­bille tout en s’amu­sant sous nos yeux éton­nés et em­bar­ras­sés. On di­rait que les temps ont changé, que nous nous sommes dé­sor­mais éman­ci­pés mais ce spec­tacle nous oblige à avouer à nous-mêmes la réa­lité :  dans le plus pro­fond de nos es­prits nous sommes tous des vic­times de cette « dic­ta­ture du bon­heur à l’oc­ci­den­tale » mais à la fois nous sommes aussi les ac­teurs  de la ri­di­cu­li­sa­tion de tout ce qui est étrange et hors de l’or­di­naire.

Certes, lors­qu’un spec­tacle si plein d’hu­ma­nité se ter­mine, nous ne pou­vions que res­ter sans voix et se lais­ser em­por­ter par la mer­veille.

LIENS UTILES !

http://​www.​tri­co­te­rie.​be/​Le-Grand-Sex­tacle?​lang=fr

http://​www.​tri­co­te­rie.​be/​-Pro­gramme-?​lang=fr