Le goûter du dimanche en Allemagne : une religion

Article publié le 7 octobre 2010
Article publié le 7 octobre 2010
Où a-t-on le plus de chances de rencontrer une famille allemande un dimanche après-midi? Certainement pas devant la télé, même si elle ronronne en arrière-plan… Non, vous risquez plutôt de surprendre la famille attablée autour d’un café et, plus important, d'un gâteau. « K und K » pour « Kaffee und Kuchen » : une véritable liturgie laïque.

N’en déplaise à Wikipédia qui définit ce moment de délectation de manière un peu trop succincte, il convient de préciser, au préalable, que ce rendez-vous gourmand ne se résume pas à un rapide en-cas un peu bâclé. C’est bien plus que ça ! Qu’il sorte croustillant du four familial ou soit le produit de son boulanger-pâtissier favori, il est nécessaire, avant tout, de prendre le temps de l’apprécier. D’abord, on s’assoit. Puis, on le savoure. Notons qu’en dehors des entremets glacés prêt à servir achetés en des circonstances exceptionnelles, les produits proposés par les supermarchés sont relativement moins bien acceptés.

Apparemment, chaque génération a connu sa gâterie de prédilection. Nombreux encore sont ceux qui se souviennent d’une gourmandise nommée dans les années 1920 Kalter Hund (le chien froid) ou Schwarzer Peter aussi célèbre à l’époque que vivement décriée. Cette petite merveille de biscuits à la crème nappée sans modération de chocolat était servie à l’occasion des goûters d’anniversaire enfantins à des meutes de bambins avides d’en engloutir de quantités impressionnantes.

Dazu noch ein Kaffee; oder vielleicht Tee.Ce traditionnel café autour duquel on cancane se déroule donc en général le dimanche. De préférence, le menu plaisir servi se doit d’être préparé par l’hôte qui reçoit. Il se peut, parfois, que l’évènement se produise en semaine. Dans ce cas, on s’empresse d’aller s’approvisionner d’une petite part chez son boulanger-pâtissier préféré. Teilchen ? (« Une petite part ? ») Ce mot si imprécis ne manquera pas d’indigner un bon nombre d’Allemands. En effet, pour désigner, ne fut-ce qu’une infime parcelle de l’incontournable douceur, les variantes sont nombreuses : feuilleté, mignardise, délicatesse… Mais même si les friandises achetées à la dernière minute manquent parfois de caractère, elles partagent néanmoins un point commun avec celles faites maison : elles restent les accessoires indispensables de tout « K und K » digne de ce nom.

Le goûter, plaisir européen

Les Anglais qui, sans faillir, à 17 heures pétantes, se réjouissent de boire leur sacro-sainte tasse de thé ne dédaignent pas non plus de l’agrémenter de quelques scones tandis que la télé déverse en braillant ses quizz et autres sitcoms. En Espagne, rien de mieux qu’une tarte pour faire glisser les ragots. Et si les Polonais perpétuent un cérémonial très proche de celui des Allemands, les Italiens préfèrent savourer leur dolce, à l’issue d’un copieux déjeuner dominical inauguré, comme il se doit, par un magistral plat de pâtes. Une fois repue, l’assemblée se régale alors d’une bomba proche du beignet allemand, d’un diplomate ou bien encore d’un cannolo, pâtisserie d’origine sicilienne très sucrée sous forme de roulé à base de ricotta…

Recette : Hefe-Pudding

Ingrédients :

250 ml de lait chaud - 1 petit sachet de levure75 g de margarine160g de sucre

600g de farine

1 œuf

2 petits sachets de sucre vanillé

500ml de lait

Sucre en poudre

Emietter la levure et la dissoudre dans le lait chaud. Faire fondre la margarine. Ajouter la farine, le sucre et l’œuf au lait chaud déjà additionné de levure. Malaxer le tout. Ensuite, ajouter la margarine afin d’obtenir une pâte onctueuse. Verser les 2 petits sachets de poudre vanillée dans ½ litre de lait et faire cuire (avec peu de sucre). Etaler la pâte. Enduire de crème un tiers de la pâte. Couper en bandes de 2cm de large et les rouler en spirales. Passer au four à 200° durant environ 10 à 12 minutes. Mélanger le sucre en poudre avec de la crème (aigre ou allégée) et en enduire les spirales encore chaudes.

Photos: Artikellogo (cc) PetitPlat by sk_/flickr; Gebäck (cc) sarahamina/flickr