Le dernier match / La partida

Article publié le 11 juin 2014
Article publié le 11 juin 2014

Attention cet article n'est paru dans aucun groupe du magazine et n'a donc fait l'objet d'aucune relecture.

Le der­nier match ["La par­tida" en VO, ndlt] est le der­nier long-mé­trage d'An­to­nio Hens. L'in­trigue, si­tuée à Cuba, re­pro­duit beau­coup des sté­réo­types as­so­ciés à l'île, même in­vo­lon­tai­re­ment. Cette his­toire d'un amour in­ter­dit  aux consé­quences tra­giques nous donne à voir une in­croyable Mir­tha Ibarra, et le re­tour de Toni Cantó sur le grand écran.

Fiche technique 

Titre : Le dernier match (La Par­tida)

Année : 2013

Du­rée : 94 min

Réalisateur : An­to­nio Hens

So­n : Fe­dé­rico Pá­jaro

Distribution : Mil­ton García, Rei­nier Díaz, Luis Al­berto García, Mir­tha Ibarra, Toni Cantó.

Pays : Espagne, en co-production avec Cuba

Scénario : Abel González Melo et An­to­nio Hens

Photographie : Ya­nel­vis González

Pro­duc­tion : Malas Compañías

Genre : Drame

Cuba. Deux jeunes adolescents passent leur journées à jouer au foot en rêvant d'une vie meilleure.

L'un d'eux, Rei­nier, vient d'être père et doit se prostituer pour faire vivre sa famille. L'arrivée sur l'île d'un entraineur de foot espagnol prêt à payer pour coucher avec Reinier vient bouleverser les vies des deux garçons. Petit à petit ils découvriront leur amour, mais ne parviendront pas surmonter les obstacles qui leurs barrent la route.

Le dernier match a fait sa sortie en Espagne lors du Festival du Film Européen de Séville, et les spectateurs ont pu partager avec le réalisateur et le scénariste quelques unes de leurs impressions vis-à-vis du film. Leur attention a notamment été retenue par la rareté des dialogues. Voici l'explication donnée par le réalisateur, An­to­nio Hens : “Tout le récit est conçu de manière à ce que vous, spectateurs, vous ayez à fournir un effort important, et c'est pour cela que j'ai retiré beaucoup de dialogues, pour que nous ne nous concentrions pas sur la couleur mais sur le caractère dramatique des personnages.

Et de poursuivre : “Cuba présente une réalité si complexe qu'il faudrait une série quotidienne pour parvenir à expliquer chacune de ses particularités. Elles sont si contradictoires que l'ont ne peut que rire de ces situations absurdes. C'est parce que nous ne pouvions pas commencer à raconter cela, et parce que nous ne voulions pas faire un film de moeurs qui aurait provoqué le rire du public, que la parole est si absente.”

Cependant, à de nombreuses reprises, et même involontairement, le film présente bel et bien des stéréotypes liés à l'île.

Le dernier match a été réalisé en co-production avec Cuba et a reçu le soutient de l'Ecole Nationale d'Art de Cuba, ainsi que celui de la compagnie “Argos Tea­tro”. On en retient une prestation fantastique de Mirtha Ibarra, et le retour au grand écran de Toni Cantó.

Le film sortira aux Etats-Unis, au Canada, en Angleterre, en France et en Allemagne. Sa diffusion est également prévue en République Tchèque, à Tai­wan, en Ar­gen­tine, en Uru­guay, au Bré­sil et au Chili. Quant à l'Espagne : “il est très curieux que le pays où le film est né ne figure pas dans cette liste. Moi, je crois qu'il sortira dans les salles autour du mois de février. Je ne sais pas dans combien de provinces, ni dans combien de salles. Mais j'espère que les Espagnols pourront voir le film”, a déclaré le réalisateur.